Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La Bougie du Sapeur", le journal des 29 février, donne un coup de pouce à une association berrichonne

-
Par , France Bleu Berry

Il n'est en kiosque qu'une fois tous les quatre ans ! "La Bougie du Sapeur" est un journal publié chaque 29 février, écrit par une bande de copains pour prendre du recul sur l'actualité. Il reverse une partie de ses bénéfices à une association qui accompagne les personnes autistes dans l'Indre.

Jean d'Indy, chef de la publication, chef de rédaction, "homme à tout faire", bénévole. Pris en photo dans sa société
Jean d'Indy, chef de la publication, chef de rédaction, "homme à tout faire", bénévole. Pris en photo dans sa société © Maxppp - Corentin Dubois/Radio France/Maxppp

Ses lecteurs attendent depuis quatre ans de pouvoir le feuilleter ! "La Bougie du Sapeur" est de retour en kiosque ce samedi 29 février. Le journal ne paraît qu'une fois tous les quatre ans, chaque 29 février, les années bissextiles. Tout est parti d'une blague il y a 40 ans, et l'histoire continue encore aujourd'hui !

"C'est une bande de copains en 1980, des passionnés de presse, de vieux papiers, des collectionneurs de journaux, et ils ont eu envie de faire un gag", raconte Jean d'Indy, le rédacteur en chef de "La Bougie du Sapeur". "Ils ne pensaient pas une seconde que ça marcherait. Ils ont fait un journal de 8 pages, en noir et blanc, et ils ont été jusqu'au bout du canular, ils l'ont mis en kiosque". Et le succès est là ! 30.000 personnes achètent la première édition. Le journal est aujourd'hui tiré à 200.000 exemplaires.

On se réunit au bistrot, on sort quelques bonnes bouteilles. Et puis on parle de l'actualité !

Alors tous les quatre ans, c'est le même rituel : Jean d'Indy réunit une dizaine de bénévoles et journalistes. "On découpe des articles, on prend des notes sur l'actualité, on met tout ça dans une boîte, et puis neuf mois plus tard, on se réunit au bistrot. On sort quelques bonnes bouteilles, ça libère les neurones ! Et puis on parle de l'actualité", raconte-t-il. "On jette beaucoup de choses, qui nous paraissent risibles et qu'on aura complètement oublié dans quatre ans".

La ligne éditoriale n'a pas changé au fil des 11 éditions : de l'humour potache et un regard décalé sur l'actualité. "Par exemple, on publie un sujet sur les coiffeurs des hommes politiques. Il y a une vraie évolution. Qui se souciait de savoir comment travaillait le coiffeur d'Alain Juppé ? Tout le monde s'en fout. En revanche, maintenant, avec Donald Trump sur le devant de la scène. Imaginez que le mec qui lui fait sa couleur se trompe. Demain, ça fait la une des télés et des journaux du monde entier", explique Jean d'Indy, qui réfléchit déjà à la prochaine édition, dans quatre ans.

Humour potache et regard décalé sur l'actualité

Le journal est vendu 4,80 euros. Une partie des recettes sert à financer la prochaine édition. Le reste est reversé à une association de l'Indre. "C'est l'association À tire d'aile qui gère une maison formidable à La Châtre, la Maison des oiseaux, qui s'occupe de personnes autistes. Elle forme aussi des encadrants", poursuit-il.

"On est un petit journal, on a tissé une relation privilégiée avec cette association parce qu'on sait exactement à quoi sert notre chèque à la fin des quatre ans. On a l'impression de servir à quelque chose", se réjouit le rédacteur en chef. Lors de la dernière édition, 10.000 euros ont été reversés à l'association.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu