Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La cathédrale Notre-Dame de Rouen inspire un parfum

mardi 13 mars 2018 à 18:59 Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

C'est la dernière création de la maison de parfum Berry, installée à Rouen. "Cathédrale" est une évocation olfactive de l'édifice religieux. Un parfum original à plus d'un titre car il est le fruit d'une collaboration avec le département de chimie de l'IUT de Rouen.

Cécile Vialla devant la collection des parfums Berry
Cécile Vialla devant la collection des parfums Berry © Radio France - Christine Wurtz

L'histoire des parfums Berry débute en 2013. C'est à l'occasion du festival Normandie impressionniste que Cécile Vialla imagine la première de ses Eaux normandes, "Eblouissants reflets", du nom de l'exposition. 

L'exposition des cathédrales de Monet au Musée des beaux arts de Rouen, l'année suivante, lui inspire une nouvelle idée :

"Je me suis dit, chaque fois que je rentre dans un lieu saint, notamment dans la cathédrale de Rouen, il y a une odeur. Et est-ce qu'on peut capter cette odeur ?"

La réponse viendra d'une rencontre avec Séverine Tisse et Catherine Fiol-Petit, deux enseignants chercheurs de l'IUT de chimie de l'université de Rouen et des possibilités offertes par le laboratoire universitaire dont elles disposent. Des autorisations sont demandées pour pouvoir effectuer des prélèvements à l'intérieur de l'édifice. 

"On a fait des prélèvements dans la cathédrale, sur les pierres. On a prélevé des mousses, des lichens, de la rouille sur le puits de la crypte, de la terre aussi et puis on a fait l'analyse de tous ces échantillons pour essayer de mettre en évidence des arômes" explique Catherine Fiol-Petit.

Les résultats vont révéler une forte concentration de limonène. Une molécule à l'origine de l'odeur du citron ou de l'orange. Ces notes d'agrumes vont servir de base au travail de Cécile et de son "nez" Anatole Lebreton, pour créer une évocation olfactive de Notre-Dame. 

"Cathédrale" est en vente depuis quelques mois dans la boutique rouennaise de Cécile et de son mari Charles Berry, comme les 12 autres créations "maison" : une collection africaine aux notes plus épicées, et une série de cinq parfums consacrés à Jeanne d'Arc, dont "Conquérante" qui se vend très bien au Moyen-Orient. La majeure partie de la production des parfums Berry est d'ailleurs vendue à l'export, à Londres ou à Dubaï.

Et pourtant, les parfums Berry sont presque entièrement normands. 

"Les flacons sont fabriqués dans la vallée de la Bresle, les bouchons à Val-de-Reuil, les étiquettes à Fécamp, le logo est l’œuvre d'un graphiste installé dans le Pays de Bray, et le parfum est mis en flacons à Maromme, près de Rouen" précise Cécile Vialla.

La petite maison de parfums a encore des projets. Parmi les idées de Cécile, la création d'un parfum à l'occasion du Forum pour la paix organisé par la région Normandie cette année.

l'interview de Cécile Vialla par Christine Wurtz