Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Chapelle-Bâton : des colorants dans l'eau pour mieux comprendre son parcours

-
Par , France Bleu Poitou

A partir de mardi prochain, des opérations de traçage sur deux points d'infiltration de la commune de La Chapelle-Bâton (Vienne) seront réalisées durant au moins 30 jours. Cette opération permettra au syndicat Eaux de Vienne de mieux connaître la ressource et ainsi de mieux la protéger.

Des colorants dans l'eau pour mieux comprendre son parcours...
Des colorants dans l'eau pour mieux comprendre son parcours... - Eaux de Vienne

A compter du mardi 20 octobre, des opérations de traçage sur deux points d'infiltration de la commune de La Chapelle-Bâton, dans le Sud Vienne, seront réalisées durant au moins 30 jours. 

Le résultat est impressionnant.
Le résultat est impressionnant. - Eaux de Vienne

Deux colorants, l’un vert fluorescent, la fluorescéine, et l’autre Rose fushia, la Sulforhodamine B seront déversés dans ces points d’infiltration afin de mieux connaître le cheminement de l’eau sous nos pieds. Ces opérations de traçage rentrent dans le cadre d’une étude de définition des limites géographiques des aires d’alimentation des captages du Sud-Vienne, menée actuellement par le syndicat Eaux de Vienne-Siveer. 

Ces opérations concernent les communes de La Chapelle Bâton, Savigné, Charroux, Saint-Romain-en-Charroux. Cette opération est connue et autorisée par les services de l’Etat et a été communiquée aux élus des communes concernées. Les abonnés prélevant de l’eau à partir d’un puits pourraient constater, le jour même ou dans les jours suivant, une eau légèrement teintée.

Ces légères colorations sont totalement inoffensives. Les abonnés peuvent continuer à utiliser cette eau comme habituellement. Au bout de dix jours, l’eau aura bien repris sa teinte naturelle. La société CPGF Horizon a été missionnée pour réaliser ces essais de traçage et injectera le colorant dans ces différents points le mardi 20 octobre. Sur place, un camion hydrocureur d’Eaux de Vienne déversera de l’eau pour un effet « chasse d’eau » des colorants afin qu’ils rejoignent la nappe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess