Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Quand la chorale d'Offemont chante sur Skype

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Avec le covid, les chorales déchantent. Pas simple de faire partie d'un ensemble vocal avec l'épidémie en cours. A Offemont dans le Territoire de Belfort, la chorale "1,2,3 Soleil" s'est servie de l'application Skype pour rassembler ces chanteurs avant de vraies retrouvailles ce vendredi.

Dans la mosaïque, les chanteurs de la chorale 1,2,3 Soleil d'Offemont sur Skype
Dans la mosaïque, les chanteurs de la chorale 1,2,3 Soleil d'Offemont sur Skype - Michel Cazeaux

Ils ont trouvé la parade en attendant de se retrouver ce vendredi en présentiel. Les 34 membres de la chorale 1,2,3 Soleil d'Offemont dans le Territoire de Belfort ne se voyaient plus physiquement depuis la mi-mars. C'est donc par visioconférence que les chanteurs, retraités en majorité, et leur chef de cœur ont choisi de se retrouver régulièrement.  Ils se sont connectés sur l'application Skype pour continuer à profiter de leur passion. Les séances ont repris à la rentrée.  Une expérience insolite et mémorable pour le chef de coeur et pianiste de la chorale. " Les choristes sont tous connectés. Je les ai dans de petites cases, des petites fenêtres au dessus donc je peux les voir. Je fais un partage d'écran, cela permet de leur montrer la partition, de leur faire entendre les extraits et je peux aussi les faire travailler individuellement", explique Michel Cazeaux.

Garder le lien avec les choristes

Les débuts sur Skype n'ont pas été simples. " C'est une usine à gaz mais on a réussi à résoudre les problèmes avec beaucoup de tentatives, d'échecs, de reprise, de coups de téléphone", se souvient le responsable de la chorale. La question était de maintenir le lien avec les choristes à partir du confinement. C'était important dans cette période d'isolement sinon la chorale aurait explosé", admet Michel Cazeaux qui, malgré tout, a perdu une dizaine de chanteurs sur le chemin. Tous ne sont pas des adeptes d'internet. D'un autre côté, l'utilisation de Skype a fait tomber des barrières chez certains. " Les choristes ont peur de chanter devant tout le monde habituellement. Alors que là, sur Skype, certains qui jamais n'auraient ouvert la bouche devant les autres ont chanté spontanément. Ca a été une très bonne expérience", explique le chef de cœur.

Faire chanter tout le monde en même temps ? Une catastrophe - Michel Cazeaux, chef de cœur

Chanter dans les "petites fenêtres" de l'ordinateur a tout de même des limites. Michel Cazeaux n'a pas réussi à faire chanter tout le monde en même temps. " J'ai essayé au début mais c'est une catastrophe ! Parce que le temps que le son  et que mon geste 1,2,3 arrivent chez eux et que leur son revienne chez moi, il y a avait des latences de une ou deux secondes ce qui fait que c'était une cacophonie terrible. Car toutes les connexions ne sont pas le même débit", explique le responsable.

Un retour en présentiel ce vendredi

Pour Michel Cazeaux, la situation ne pouvait pas durer. Skype ne sera désormais utilisé que de manière occasionnelle, explique le chef de coeur car ses chanteurs avaient besoin de se retrouver. L'association 1,2,3 Soleil vient de décider de reprendre la chorale en présentiel car elle dispose d'une grande salle ou une distance de deux mètres pourra être respectée.  Malgré les nouvelles restrictions, les rassemblements de plus de trente personnes étant désormais interdits dans le Doubs et le Territoire de Belfort, Michel Cazeaux est soulagé. " On va pouvoir reprendre. Je vais faire deux groupes de 20 à 25 choristes. La salle est suffisamment grande", dit-il. Reprise ce vendredi soir, forcément... à cœur joie !!. 

La chorale d'Offemont chante sur Skype : reportage Nicolas Wilhelm

Choix de la station

À venir dansDanssecondess