Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La cloche de Lods est remontée dans son clocher

jeudi 7 juin 2018 à 19:31 Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon

A Lods dans la vallée de la Loue, la cloche de l'église sonne à nouveau. Depuis deux ans elle était réduite au silence en raison d'une fêlure. Deux associations se sont mobilisées pour la remplacer. La nouvelle habitante du clocher est une jeune fille de 530 kilos, baptisée Jacqueline Yolande.

Pour installer la nouvelle cloche de 530 kilos dans le clocher il a fallu le travail de trois hommes. C'est la société Prêtre et fils, fondée en 1780 et basée à Mamirolle, qui s'est chargée de l'opération qui a duré toute la journée.
Pour installer la nouvelle cloche de 530 kilos dans le clocher il a fallu le travail de trois hommes. C'est la société Prêtre et fils, fondée en 1780 et basée à Mamirolle, qui s'est chargée de l'opération qui a duré toute la journée. © Radio France - Dimitri Imbert

Lods, France

L'info n'a rien de DING ! Ni de DONG ! d'ailleurs. A Lods dans la vallée de la Loue, la cloche de l'église sonne à nouveau les heures. Cela faisait deux ans qu'elle avait été réduite au silence en raison d'une fêlure au cerveau. Pas de quoi rire, le cerveau est en fait la partie haute de la cloche. Deux associations se sont donc mobilisées pour la remplacer.  

Bénie par l'archevêque de Besançon Mgr Bouilleret

Après avoir été bénie dimanche 3 juin par monseigneur Jean-Luc Bouilleret, l'archevêque de Besançon, Jacqueline Yolande, toute jeune fille de 530 kilos a intégré, à grand renfort de palans et de poulies, son nouveau foyer, le clocher, à plus de vingt mètres de hauteur. Pour installer la demoiselle dans ses nouveaux appartements, trois hommes ont travaillé toute la journée. La société Prêtre et fils (ça ne s'invente pas) basée à Mamirolle, s'est chargée de cette opération délicate. 

Pas de grue, mais un portique "- Kamil Gora, horloger campaniste

"Les difficultés peuvent être multiples, raconte Kamil Gora, horloger campaniste. D'abord le levage et la manutention de la cloche. Comme il n'était pas possible d'installer une grue, nous avons dû fabriquer un portique pour supporter la cloche qui passait à l'extérieur." Au total plusieurs journées de travail ont été nécessaires, l'une pour la descente de l'ancienne cloche et un autre pour remonter la nouvelle. "On fait le chantier de A à Z, on dépose la cloche, on la repose, on règle la hauteur des volets, les tintements pour que la cloche sonne bien et pour qu'elle dure dans le temps" détaille encore Kamil. 

Après un silence de deux ans, les Lodois vont désormais retrouver le son de la cloche pour marquer les heures. Sauf qu'il ne s'agit plus d'un ré, mais d'un sol. - Radio France
Après un silence de deux ans, les Lodois vont désormais retrouver le son de la cloche pour marquer les heures. Sauf qu'il ne s'agit plus d'un ré, mais d'un sol. © Radio France - Dimitri Imbert

Jacqueline Yolande, un hommage aux donateurs

Mais pourquoi ce nom de Jacqueline Yolande ? L'opération a en fait coûté un peu plus de 15.000 euros, financés aux trois quarts par les dons collectés par deux associations, et une subvention. Ce nom est un hommage aux donateurs. "Le parrain est Jacques, le président d'une des associations qui a donné une très forte somme, explique Pierre Mabille, le président de l'Association St Théodule de Lods qui travaille à préserver le patrimoine religieux du village. Et la marraine Yolande, c'est mon épouse, pour la deuxième association qui s'est aussi fortement impliquée dans le projet. La cloche a été fondue chez Paccard à Annecy, l'une des deux dernières fonderies encore en activité en France". (L'autre est en située en Normandie, ndlr). 

A Lods, un silence de deux ans vient de prendre fin. Et les habitants vont désormais retrouver le son de la cloche pour marquer les heures la nuit et le jour. Avec une nouveauté : désormais il ne s'agit plus d'un ré, mais d'un sol.