Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La croix du cimétière doit-elle disparaitre au nom de la laïcité ? A priori non

vendredi 28 juillet 2017 à 18:20 Par Vincent Hulin , France Bleu Poitou

La croix ornant le portail du cimetière communal doit-elle être déposée au nom de la neutralité religieuse de l' Etat ? Après l'avis du Conseil d' Etat c'est au Tribunal Administratif de Poitiers de trancher.

la fameuse croix du portail
la fameuse croix du portail - france TV

Prinçay, France

C'est l'histoire de la croix ornant le portail d'entrée du cimetière de ce village de 200 habitants de la Vienne qui pose problème au fils d'un défunt enterré sur la commune. M. Bonn a demandé au maire de Prinçay de déposer cette fameuse croix car pour lui il s'agit d'un signe, d'un emblème religieux dont l'installation est interdite depuis l'entrée en vigueur de la loi du 9 décembre 1905. Refus de la municipalité pour qui cette croix doit être considérée comme simplement un élément visant à signaler de manière traditionnelle la présence d'un cimetière. Le Tribunal Administratif de Poitiers avait saisi le Conseil d' État en début de mois avant de statuer.
La Section du contentieux du Conseil d' Etat vient de rendre un avis "La loi de 1905 assure la neutralité des personnes publiques à l'égard des cultes, et s'oppose à l'installation par celles-ci, dans un emplacement public, d'un signe ou emblème manifestant la reconnaissance d'un culte ou marquant une préférence religieuse. Toutefois, alors même qu'un cimetière est une dépendance du domaine public de la commune, la loi réserve notamment la possibilité d'apposer de tels signes ou emblèmes sur les terrains de sépulture, les monuments funéraires et les édifices servant au culte.

Maintenant reste à savoir si le Tribunal Administratif va considérer que le portail du cimetière fait bel et bien partie de cette dernière catégorie qui fait exception et peut donc conserver sa croix.Réponse dans les prochains jours.

Une autre questions soulevée faisait référence à la date d'installation de la croix. En effet, pour le rapporteur public du Tribunal Administratif de Poitiers, il s'agissait de savoir si la croix avait été installée sur le portail avant ou après 1905 et le vote de la loi sur la séparation de l'Église et de l'État. Si c'est avant ça ne s'oppose pas à la loi – le texte de 1905 impliquant seulement les réalisations à venir. Réaction du plaignant, M.Philippe Bonn :"je ne trouve pas que cet avis me soit défavorable, j'ai confiance dans le tribunal administratif de Poitiers, j'ai bon espoir"a-t-il déclaré à notre micro.