Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le voilier "Kalispera" ne bouclera pas son tour du monde

dimanche 10 février 2019 à 12:16 Par Sébastien Cabrita Dos Santos et Jacky Page, France Bleu Bourgogne

La fin d'un rêve pour cette famille qui s'était lancé le défi de faire le tour du monde à la voile, à bord du "Kalispera". Les quatre marins amateurs sont rentrés en France, victimes d'avaries multiples en tentant de traverser l'Atlantique.

Le "Kalispera" actuellement en maintenance dans un port aux Canaries
Le "Kalispera" actuellement en maintenance dans un port aux Canaries - Sailing Kalispera

Dijon, France

Ils avaient pris la mer au mois d'août pour tenter de faire le tour du monde à la voile, les quatre matelots amateurs ont finalement dû revenir sur la terre ferme beaucoup plus tôt que prévu, après une ultime avarie en plein océan Atlantique. 

Le "Kalispera", c'est un voilier de 14 mètres de long, avec, à son bord, le photographe dijonnais Arnaud Dauphin, sa compagne Mélanie et ses deux filles, Lou et Lisa, âgées de 4 et 7 ans. 

Ça faisait plus d'un an que la petite famille se préparait pour ce long voyage. "Ce n'était peut-être pas assez, confie Arnaud Dauphin. Est-ce qu'on était assez entraînés? Est-ce qu'on avait le bon bateau?" 

Beaucoup de questions ont occupé l'esprit des quatre marins, alors qu'ils enchaînaient les galères : ils ont tenté plusieurs fois de traverser l'océan Atlantique, sans succès. Jusqu'à cette troisième et ultime avarie où la frayeur a été trop grande.

"On avait de l'eau jusqu'aux chevilles, on était en plein océan, à trois jours de navigation des premières côtes, ça fait peur, témoigne le photographe dijonnais. On était prêts à évacuer le bateau, on avait préparé les sacs de secours".

La galère racontée par le photographe dijonnais Arnaud Dauphin

Le petit équipage a finalement décidé de ne pas prendre de risques et d'abandonner avec "le coeur brisé". Mais Arnaud Dauphin veut voir le bon côté : "on a trouvé plein de choses positives, on a augmenté nos compétences donc l'aventure reste belle, même si l'objectif n'est pas atteint"

Toute la famille est bien rentrée en France. Le voilier "Kalispera" est toujours dans un port aux Canaries où il doit subir des réparations.