Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La knack d'Alsace renonce à son IGP

jeudi 5 novembre 2015 à 16:17 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace et France Bleu

Pour promouvoir la knack d'Alsace, les charcutiers comptaient la doter d'une IGP, une "indication géographique protégée", délivrée par l'Union européenne. Après cinq ans de démarches, ils ont retiré leur demande. L'IGP privait les autres charcuteries traditionnelles de la mention "Alsace".

En 2007 F. Fillon et Christine Lagarde testent la knack à la Foire européenne
En 2007 F. Fillon et Christine Lagarde testent la knack à la Foire européenne © Maxppp - Jean-Marc LOOS

 Alors qu'elle touchait au but, après cinq années de démarches auprès de l'INAO, l'Institut national de l'origine et de la qualité, (il a fallu par exemple élaborer un cahier des charges,  préciser les recettes et désigner un organisme de contrôle), la fédération alsacienne a finalement décidé le 21 octobre de retirer son dossier. La demande, validée en France, devait encore être instruite à Bruxelles.

L'IGP devait garantir aux gastronomes l'authenticité de la knack d'Alsace. Les charcutiers alsaciens ont fait marche arrière, pour ne pas nuire aux petits fabricants de saucisses. Et pour ne pas pénaliser les autres produits de la charcuterie alsacienne, comme la saucisse de foie ou le cervelas. L'IGP "knack d'Alsace" empêcherait les charcutiers d'apposer la mention "Alsace" sur leurs autres spécialités.

Jacqueline Riedinger-Balzer, de la fédération bouchers-charcutiers d'Alsace

Alertés par la profession, plusieurs députés alsaciens se sont rendus la semaine dernière au ministère de l'Agriculture pour plaider en faveur de la knack et chercher la bonne manière de valoriser la charcuterie alsacienne.

Patrick HETZEL, député du Bas-Rhin

Le cas de la knack n'est pas unique en France. La Morteau et la saucisse de Montbéliard ont déjà leur IGP et de nombreux petits charcutiers francs-comtois ont aussi dû débaptiser leurs produits car ils ne respectaient pas le cahier des charges imposé par l'INAO.

Indispensable: le "knackant" de la saucisse alsacienne - Maxppp
Indispensable: le "knackant" de la saucisse alsacienne © Maxppp - maxppp

On dénombre en Alsace sept charcuteries industrielles et plus de 300 charcuteries artisanales.

Le reportage de Corinne Fugler