Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La mairie de Poitiers demande à des riverains de "limiter les allers et venues excessives" de leur chat

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

"Chat va bien Poitiers ?" Certains internautes tournent en dérision la demande de la municipalité de "limiter les allers et venues excessives" des chats. Pourtant, selon la mairie, la prolifération des animaux dans la rue des Hauts Montgorges pose un problème de salubrité publique.

Hardy, l'animal de compagnie de Yannis ressemble à ce chat roux.
Hardy, l'animal de compagnie de Yannis ressemble à ce chat roux. © Maxppp - Gérard Houin

Poitiers, France

Quand Yannis ouvre sa boîte aux lettres jeudi matin, cet habitant de la rue des Hauts Montgorges a la surprise de découvrir une lettre cachetée de la mairie de Poitiers dans laquelle le service hygiène et propreté l'informe de la divagation de plusieurs chats dans son quartier. 

"Si vous êtes propriétaires d'un chat, je vous demande de bien prendre toutes les dispositions nécessaires pour identifier votre animal et lui limiter les allers et venues excessives dans les propriétés voisines", écrit la municipalité à Yannis. 

"Bon, alors j'ai discuté avec mon chat, Hardy, je lui ai expliqué hier soir pendant deux heures qu'il ne devait plus aller chez les voisins mais je ne suis pas sûr qu'il ait vraiment compris ce que j'attendais de lui. Il ne m'a rien répondu, il s'est mis sur le dos pour attendre des câlins"

"Ça fait sourire mais ça désole aussi un peu quand même"

Ce courrier fait suite au signalement téléphonique d'un riverain mécontent qui alertait la mairie sur la présence de nombreux chats dans la rue. Contactée par France Bleu Poitou, la municipalité rappelle que "les animaux domestiques doivent être identifiés" et que "les propriétaires de chats doivent s'en occuper et veiller à ce qu'ils n'aillent pas chez les voisins". 

Réaction d'internaute  - Aucun(e)
Réaction d'internaute - Twitter

"J'imagine que les chats font la fête le soir", ironise Yannis. "Il y a les minous de mes voisins qui passent dans mon jardin et ça ne me pose aucun problème, au contraire, j'en suis très content."

"Les chats ne hurlent pas la nuit, ils ne trafiquent pas leur pot d'échappement, ils ne dealent pas de drogue.. Ce sont des chats en fait!"

Réaction d'internaute - Aucun(e)
Réaction d'internaute - Twitter

Il n'y a évidemment aucune "chatphobie" à la mairie de Poitiers. Chaque année, la problématique des animaux errants représentent 80 à 100 dossiers et près de 500 boules de poils sont capturées et déposées à la fourrière. 

"Les signalements d'animaux errants sont très fréquents. Au moins un par jour"

Deux mois auparavant, un courrier du même type a été posté dans les boîtes aux lettres d'une rue de la Bugellerie et aux Pré-Mignons. "Il n'y a donc rien d'extraordinaire", indique la mairie qui assure par ailleurs travailler main dans la main avec les associations l'Ecole du chat libre, Les Chats de la rue et Chat qu'un son toit.

Il n'y a pas de quoi fouetter un chat

Habitant de la rue des Hauts Montgorges, Francis éclate de rire lorsqu'il apprend la nouvelle. "J'aime les chats et je n'ai pas de problème avec eux !" Si certains matous dans la rue n'ont effectivement aucun propriétaire, un groupe de voisins s'était déjà cotisé pour financer leur stérilisation. 

Parmi ces riverains, Claire-Marie, pour qui le vrai souci, "c'est plutôt la vitesse des voitures dans cette rue-là où c'est limité à 20 km/h mais où ça roule beaucoup trop vite; il y a des enfants qui montent à pieds tous les jours à l'école, dont les miens, mon mari qui prend le vélo, c'est dangereux ! Autrement pour les chats, qui vont et viennent ça ne me dérange pas trop, ça fait partie de la vie;"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu