Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : le Morbihannais Patrice Bonin vend des épées et des sabres à l'armée française

-
Par , France Bleu Armorique

Patrice Bonin, ancien militaire, réside à Theix-Noyalo, près de Vannes. Il est le dernier commercial de l'entreprise Chevalier d'Auvergne, le dernier fabricant français de sabres et d'épées, situé en Haute-Loire.

Patrice Bonin, ancien militaire, travaille pour Chevalier d'Auvergne depuis 25 ans
Patrice Bonin, ancien militaire, travaille pour Chevalier d'Auvergne depuis 25 ans © Radio France - François Rivaud

Depuis un quart de siècle, les clients de Patrice Bonin, sont entre autres, Saint Cyr, Polytechnique, la Gendarmerie nationale et la plupart des écoles militaires. "Je fais un métier extraordinaire, un métier de passion", déclare celui qui à 17 ans s'est engagé dans l'armée. Après 25 ans de vie militaire, Patrice Bonin entre chez Chevalier d'Auvergne en 1995. L'entreprise est située à Aurec-sur-Loire, en Haute-Loire. "Elle est le dernier fabricant français de sabres et d'épées", dit fièrement Patrice Bonin. La société est fournisseur officiel des armées et des grandes écoles militaires. 

"On reste sur des armes qui respectent le modèle au plus près du catalogue des musées nationaux", dit Patrice Bonin
"On reste sur des armes qui respectent le modèle au plus près du catalogue des musées nationaux", dit Patrice Bonin © Radio France - François Rivaud

Le 14 juillet, à l'occasion du défilé sur les Champs Elysées, la fierté de Patrice Bonin monte encore d'un cran : "Je le regarde tous les ans, c'est un peu mon fond de commerce qui défile", dit-il avec un brin de malice. Si Chevalier d'Auvergne est le dernier fabricant de sabres et d'épées pour les armées, les élèves des grandes écoles militaires, par exemple, peuvent être tentés d'aller voir ce qui se fait ailleurs. "Quelques clics sur internet pour voir si, ailleurs, l'herbe est plus verte !", précise Patrice Bonin. "Mais justement, après quelques clics ils reviennent vite vers nous." Car ce métier, c'est un métier de contact, de relations soigneusement entretenues, parfois fortes, parfois compliquées. "Il faut arriver avec la banane, les militaires sont des gens positifs et ils n'aiment pas travailler avec des losers", conclut Patrice Bonin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess