Insolite

La passerelle Saint-Laurent, emblématique de la ville de Grenoble, fermée pour travaux à partir d'octobre

Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère mercredi 13 septembre 2017 à 15:08

La passerelle Saint-Laurent, construite en 1837, à l'emplacement du premier pont romain sur l'Isère
La passerelle Saint-Laurent, construite en 1837, à l'emplacement du premier pont romain sur l'Isère © Radio France - Véronique Saviuc

La passerelle Saint-Laurent qui relie le plus vieux quartier de Grenoble à son centre-ville va être "emmaillotée" dans une grande bâche à partir du 2 octobre. Il s'agit de donner une deuxième vie à ce pont historique construit au dessus de l'Isère en 1837 et complètement usé par la corrosion.

Depuis 2015, des grilles condamnent l'accès à une partie de la chaussée et aux garde-corps mangés par la corrosion de cette passerelle Saint-Laurent, construite en 1837 à l'emplacement du premier pont romain au-dessus de l'Isère à Grenoble. La Métropole de Grenoble, la Ville et le Département se sont mis d'accord pour une rénovation de grande ampleur qui va coûter 2.3 millions et durer un an.

La circulation des piétons est canalisée au centre de la passerelle depuis 2015 par sécurité - Radio France
La circulation des piétons est canalisée au centre de la passerelle depuis 2015 par sécurité © Radio France - Véronique Saviuc

Si la charpente et les câbles sont encore en bon état, il faut refaire la chaussée du "tablier" du pont ainsi que les garde-corps. Et surtout remettre un nouveau revêtement anti-corrosion. Pour cela, la passerelle va être complètement "emmaillotée" dans une bâche pendant plusieurs mois (jusqu'en février). Car le revêtement actuel contient de l'amiante. C'est donc un vrai chantier de désamiantage en confinement total qui doit être mené en pleine ville et au dessus de l'isère par une entreprise spécialisée.

La passerelle va être "emballée" pendant plusieurs mois pour les travaux de désamiantage en confinement - Aucun(e)
La passerelle va être "emballée" pendant plusieurs mois pour les travaux de désamiantage en confinement - Métropole Grenoble

Laurent Lessec, chef du service gestion des infrastructures à la Métropole de Grenoble présente ce chantier très complexe

1000 piétons empruntent cette passerelle chaque jour, avec une heure de pointe plutôt en soirée. Elle est le point d'entrée dans le quartier Saint-Laurent, coeur de l'immigration italienne des années cinquante. Jusqu'à la fin des travaux , une déviation piétonne, avec signalétique très visible et jalonnement au sol, sera mise en place par le Pont de la Citadelle situé à 230 m de distance. 2 arrêts de bus provisoires vont être ajoutés en rive gauche de l'Isère sur la ligne 40 au niveau de la passerelle et du téléphérique et d'autres mesures sont en cours de discussion avec l'Union de Quartier St-Laurent et les structures pour personnes âgées.

Un bal et un concert de musique italienne sont prévus juste avant le démarrage du chantier , le 29 septembre, place de la Cimaise et des animations commerciales seront organisées régulièrement pour répondre aux inquiétudes des commerçants. Des projections artistiques, historiques et explicatives sont prévues sur la bâche qui va emmailloter le pont. Si tout va bien, il sera "déballé" en février et rendu aux grenoblois et promeneurs qui veulent monter à la Bastille ou au Musée Dauphinois fin 2018.

Aperçu de la passerelle Saint-Laurent  qui sera livrée après rénovation complète fin 2018   - Aucun(e)
Aperçu de la passerelle Saint-Laurent qui sera livrée après rénovation complète fin 2018 - Métropole de Grenoble

Les 2.3 millions d'euros des travaux seront financés à hauteur de 1.3 million par la Métropole, 550 000 euros par le Département de l'Isère et 460 000 par la Ville de Grenoble.