Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La patrouille de France va survoler Auxerre samedi après-midi pour l'anniversaire du stade de l'AJA

vendredi 14 septembre 2018 à 23:06 Par Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Les huit Alpha Jet tricolores vont passer au dessus du stade Abbé-Deschamps à Auxerre (Yonne) à l'occasion des célébrations du centenaire de l'enceinte, organisées par l'Association AJA, actionnaire minoritaire du club. Un passage aérien rendu possible grâce à un concours de circonstances.

Les Alpha jet de la Patrouille de France
Les Alpha jet de la Patrouille de France © Maxppp - Alexandre MARCHI

Auxerre, France

Une patrouille mythique pour un stade mythique. Elle, est attendue pour 18h30, mais ce pourrait être vers 18h. Lui, attend depuis cent ans ! La Patrouille de France va saluer une enceinte historique, bien connue des fans de football, mais pas que. Le Stade Abbé-Deschamps sera survolé par les avions Alpha Jet tricolores. Réellement inauguré en octobre 1918, par l'Abbé Ernest Deschamps, sera donc fêté ce samedi après-midi. 

Des célébrations organisées par l'Association AJA, actionnaire minoritaire du club ajaïste, qui vont débuter par le présence de près de 200 enfants, dont une majorité de l'école de foot de l'AJA, sur le terrain synthétique, au pied du stade honneur.

Alain Géhin, pdt Association: "On leur a demandé opportunément (...) de vouloir passer finalement au-dessus du Stade plutôt qu'au-dessus d'une autre ville ou d'une plaine."

Des célébrations qui vont s'achever en levant les yeux au ciel. La Patrouille de France va survoler l'enceinte auxerroise. Un passage rendu possible grâce au hasard, déjà, puis à de bonnes relations, ensuite. Car, après un meeting dans le nord de la France, les mythiques avions français doivent regagner leur base, à Salon de Provence. Or, le papa de l'un des jeunes joueurs de l'école de foot de l'AJA est en charge du planning de la Patrouille de France. Alors, l'Association a sauté sur l'occasion. « On leur a demandé opportunément, gentiment et avec beaucoup de délicatesse de vouloir passer finalement au-dessus du Stade Abbé Deschamps plutôt qu'au-dessus d'une autre ville ou d'une plaine raconte Alain Géhin, le président de l'Association. Ils ont accepté gentiment. C'est tout à fait exceptionnel, cela n'arrive jamais. Mais on a saisi cette opportunité. On ne peut se payer un coup comme celui-ci. Mais de temps en temps, il faut savoir saisir les opportunités ou les gentillesses que veulent bien vous faire d'autres organisations ou personnes. »

L'Association, en charge de la partie « amateur » du club icaunais, ne va pas sortir un centime à cette occasion. Alors que pour voir les fumigènes bleu-blanc-rouge dans « son » ciel, lors d'un meeting de la Patrouille, le chèque à signer avoisine les 12 000 euros. Ce samedi après-midi, les alpha jet vont effectuer un premier passage et peut-être un deuxième, au dessus du stade Abbé Deschamps. Pour marquer le coup, et garder un souvenir mémorable de ce passage, les jeunes footballeurs seront positionnés pour former les trois lettres « AJA » sur la pelouse, dans le but qu'un cliché soit pris depuis le cockpit de l'un des avions tricolore.

Ces festivités du centenaire du stade Abbé Deschamps auraient dû être plus clinquantes encore

Le président Francis Graille avait vu grand avec un match entre anciens de l'AJA. Une rencontre avec des noms ronflants, des plus belles heures du club. Un match amical de l'AJA d'aujourd'hui face à l'un des plus grands clubs chinois, le Shanghai Shenua, était même prévu.

Mais tout a été stoppé il y a plusieurs mois en raison de gros différents entre la structure professionnelle et l'Association, actionnaire minoritaire, dont Guy Roux est l'un des hommes forts.

Au-delà de cet après-midi de festivités, un musée retraçant l'histoire de l'AJA verra le jour dans les prochains mois au stade Abbé Deschamps. Un projet que mène le président Francis Graille.