Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La plante poison qui a inspiré Agatha Christie

-
Par , , France Bleu

La strychnine est le plus célèbre des poisons. La molécule a inspiré de nombreux crimes réels ou fictifs. Et si nous apprenions à reconnaître ce produit ?

Dans Minute Papillon !, Sidonie Bonnec s'intéresse aux plantes qui nous veulent du mal, plus exactement à ces plantes qui cherchent à se défendre. Son invitée est Katia Astafieff, biologiste de formation et directrice adjointe des jardins botaniques de Nancy. Elle nous présente la plante mortelle préférée de la romancière Agatha Christie.

La noix vomique et son poison

Comme son nom l'indique, la noix vomique est une plante qui provoque des vomissements. Elle s'avère d'ailleurs mortelle. La noix est le fruit d'un arbre qu'on appelle le vomiquier et dont on extrait une molécule connue sous le nom de strychnine.

La strychnine est un des plus célèbres poisons. Elle a inspiré de nombreux empoisonneur réels ou fictifs. Cette molécule est au cœur du roman La Mystérieuse Affaire de Styles, une aventure d'Hercule Poirot mais surtout le premier roman écrit par Agatha Christie.

La strychnine et ses usages

Si la strychnine est mortelle à haute dose, elle a été utilisée en pharmacie. À petite dose, elle a pu entrer dans la composition de médicament. En conséquence, on la trouvait assez facilement chez les apothicaires et les pharmaciens.

La strychnine extraite de la noix vomique se présente sous forme de poudre. Elle n'a pas d'odeur et se trouve donc difficile à identifier. En revanche, la strychnine est amère. Il faut donc se méfier si on trouve à son plat une amertume particulière.

"La molécule est désormais interdite après différents accidents... ou meurtres" confirme Katia Astafieff.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess