Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Insolite

L'entreprise alsacienne Soprema achète un mammouth aux enchères

dimanche 17 décembre 2017 à 9:38 Par Soizic Bour, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

La Soprema, société alsacienne de matériaux de construction, a fait l’acquisition d'un squelette de mammouth vendu aux enchères à Lyon, pour un montant de près de 550 000 euros.

La Soprema a acheté le mammouth 550 000 euros.
La Soprema a acheté le mammouth 550 000 euros. © Maxppp - Pierre AUGROS

Lyon, France

Soprema s'offre un mammouth ! La société strasbourgeoise a ramené dans ses valises le squelette de ce mammifère vieux de 12 000 ans, vendu aux enchères à Lyon par la maison Aguttes.

Un état de conservation exceptionnel

Le squelette, un mâle monté en position de marche et mesurant 3,40 mètres de haut sur 5,30 m d'envergure, avait été estimé entre 450.000 et 490.000 euros, en raison de sa "qualité exceptionnelle" et de son "état de conservation à 80%". Le squelette assemblé pèse une demie tonne et à elles seules, ses deux défenses dépassent les 160 kilos.

Un mammouth à près de 550 000 euros

Soprema se l'est offert pour 548.250 euros, frais compris. Un clin d’œil à l'emblème de l'entreprise, un...mammouth. "Nous allons le mettre dans l'entrée de la société. Je crois que nous avons assez de place pour le mettre", a déclaré devant la presse le nouveau propriétaire de l'animal Pierre-Etienne Bindschedler, le patron de Soprema.