Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Marc-la-Tour : la statuette d'un chat en granite a été dérobée

vendredi 29 juin 2018 à 16:30 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Une centaine de statues sont disséminées sur la commune de Marc-la-Tour. L'une d'elle a été dérobée probablement dans la nuit du 21 juin. Il s'agit d'une œuvre de granite représentant un chat. C'est la troisième fois qu'une statuette est ainsi volée dans le village.

Jacques Tramont montre l'emplacement où était posée la statuette du chat dérobée. Elle était fichée sur un axe métallique
Jacques Tramont montre l'emplacement où était posée la statuette du chat dérobée. Elle était fichée sur un axe métallique © Radio France - Philippe Graziani

Marc-la-Tour, Corrèze

Le village de Marc-la-Tour s'enorgueillit du qualificatif :  "sculpté". Un association forte d'une quinzaine de membres réunit là des sculpteurs amateurs qui ont entrepris d'orner le village de leurs œuvres. Il y en a déjà une centaine. C'est l'une d'elle qui a été dérobée. Un chat de 40 cm de haut et 30 kilos. Il était posé, scellé sur un axe métallique, sur le balcon d'une maison du lieu-dit La Croix-de-Pierre au bord de la route départementale qui traverse le village. "Les voleurs ont dû utiliser un pied de biche pour le soulever" pense Jacques Tramont, le président de Fragments et l'auteur de la statuette.

Trois statuettes en 25 ans

"Cela fait râler tout de même" précise Jacques Tramont qui rappelle qu'il faut des heures pour réaliser une telle œuvre. D'autant que ce n'est pas la première statuette dérobée à Marc-la-Tour. Un pigeon et un écureuil avaient déjà été la cible de voleurs. "C'est surtout des petites sculptures, car bien sûr les grosses c'est plus dur à déplacer". Malgré tout le sculpteur relativise :  "ça fait trois sculptures en 25 ans seulement". Et il garde l'espoir de retrouver le chat. Par le passé un écureuil volé avait été restitué subrepticement, laissé au bord d'une route. Le chat est signé JT. Jacques Tramont espère que cela incitera le voleur à faire de même. Dans le cas contraire, le balcon retrouvera tout de même un chat. Jacques Tramont, comme cela avait été le cas pour les deux précédentes statues volées, va le refaire à l'identique. 

L'écureuil, à l'entrée du village,  avait été dérobé il y a quelques années. Il a été refait et remis en place - Radio France
L'écureuil, à l'entrée du village, avait été dérobé il y a quelques années. Il a été refait et remis en place © Radio France - Philippe Graziani