Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La vidéo d'un éclair frappant Saint-Étienne fait le buzz, Enedis dénonce un canular

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Cette vidéo postée mercredi 11 décembre sur les réseaux sociaux a beaucoup fait réagir : un éclair impressionnant frappe la rue du Jeu de l'Arc, dans le centre de Saint-Étienne. Alerté, Enedis mène des vérifications avant de dénoncer un très probable canular.

Enedis a d'abord vérifié l'état de la croix touchée par l'éclair sur la vidéo : il n'y a aucune trace, impossible si elle avait vraiment été frappée par la foudre.
Enedis a d'abord vérifié l'état de la croix touchée par l'éclair sur la vidéo : il n'y a aucune trace, impossible si elle avait vraiment été frappée par la foudre. - Enedis

Saint-Étienne, France

Un éclair s'abat sur la rue du Jeu de l'Arc, dans le centre de Saint-Étienne et on entend des grésillements dignes d'une ligne à haute tension. Postée sur Facebook mercredi soir, le 11 décembre, la vidéo a été vue plus de 1.000 fois et très commentée, avant d'être supprimée. Elle a toutefois suscité beaucoup d'inquiétudes. D'après Enedis, il s'agirait d'une vidéo trafiquée, mais elle a longuement mobilisé les équipes du gérant du réseau électrique et de la municipalité. 

Plusieurs internautes expliquent entendre des grésillements depuis trois semaines, mais Enedis assure n'avoir reçu aucun signalement, jusqu'à jeudi en fin de matinée, soit le lendemain de la publication de cette vidéo. Suite à cet appel, Enedis déclenche des vérifications de toutes les installations électriques. 

Aucune trace d'impact de foudre selon Enedis

"On a amené une nacelle et un fourgon" explique Alexandre Bono, responsable de la communication pour Enedis dans la Loire. Premier objectif : vérifier l'état de la croix du toit de l'école primaire Sainte-Marie, frappée en premier par l'éclair sur la vidéo. "Cette croix n'a pas du tout de trace de brûlure, ni d'impact d'un coup de foudre à plusieurs dizaines de milliers de volts, c'est pour ça que ça nous a mis le doute" poursuit-elle. 

Pour Enedis, si un véritable éclair avait frappé la croix de ce bâtiment, elle serait fortement endommagée. Or elle ne porte aucune trace de foudre assure Enedis.  - Aucun(e)
Pour Enedis, si un véritable éclair avait frappé la croix de ce bâtiment, elle serait fortement endommagée. Or elle ne porte aucune trace de foudre assure Enedis. - Capture d'écran

Malgré ce premier constat, l'équipe inspecte en détaille la rue pendant une heure. "Ils sont partis à la recherche de branchements sauvages éventuels, il n'y en a pas. Ils ont vérifié complètement le réseau électrique public qui parcourait la façade, est-ce qu'il n'y avait pas de problème dans les décorations de Noël éventuellement ... mais il n'y en a pas."  Aucun disjoncteur n'a sauté. La Ville mène aussi ses vérifications et assure qu'il n'y a pas de problème lié à des travaux de bâtiments ni de voirie ou encore à l'éclairage public.  

Enedis a ensuite décortiqué la vidéo et explique que les marquages au sol dans la rue ainsi que les tags ne sont plus les mêmes. "Aujourd'hui on peut conclure que cette vidéo est sûrement trafiquée" explique Alexandra Bono. Et d'ajouter : "je pense que la personne qui a fait ça n'a pas du tout envisagé que derrière, il pourrait y avoir une mobilisation d'Enedis, de la Ville, de la police, et a _sous-estimé un petit peu le pouvoir de la vidéo_." Le ou les auteurs de ce probable canular n'ont pas été identifiés.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu