Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

La ville de Saint-Dié-des-Vosges vend 23 palmiers aux enchères

mardi 15 mai 2018 à 18:38 Par Seina Baalouche, France Bleu Sud Lorraine

Ces palmiers de 6 mètres de hauteur étaient installés pendant "Saint-Dié Plage". La commune veut se séparer de ces arbres tropicaux, achetés par la précédente équipe municipale, car leur entretien représente un effort budgétaire trop important.

Les palmiers de 6 mètres de hauteur de la ville de Saint-Dié-Des-Vosges
Les palmiers de 6 mètres de hauteur de la ville de Saint-Dié-Des-Vosges

Saint-Dié-des-Vosges, France

La ville de Saint-Dié-des-Vosges vend aux enchères...des palmiers ! 23 palmiers de 6 mètres de hauteur ! Ils étaient de sortie pendant "Saint Dié plage" dont le terrain a été racheté par un particulier en 2013. La commune veut se séparer de ces arbres tropicaux achetés par la précédente équipe municipale. 

Des palmiers stockés dans une pièce chauffée à 18 degrés

Difficile de s'occuper de ces arbres tropicaux dans les Vosges, "ça coûte trop cher" affirme Claude Kiener, maire adjointe de Saint-Dié en charge des parcs. "Il faut les rentrer à l'intérieur d'un bâtiment suffisamment haut qu'il faut chauffer à 18 degrés et en plus ces arbres nous demande énormément de manutentions. C'est très lourd, plusieurs centaines de kilos et ils continuent à pousser, ils touchent le plafond, donc c'est de plus en plus compliqué, on ne peut pas continuer comme ça" explique -t-elle.

990 euros l'unité

Le coût d'entretien trop important de ces palmiers a donc amené la commune à les mettre en vente. Ils sont vendus aux enchères à partir de 990 euros l'unité alors que leur prix a été estimé à 2.000 euros auquel il faut ajouter 500 euros pour le pot. "Si on peut faire plaisir à une collectivité ou à une commune qui pourrait en profiter dans de meilleurs conditions puisque chez nous le climat n'est pas du tout adapté" espère Claude Kiener qui ajoute "les palmiers moi je vois ça plutôt dans le Sud, à Cannes par exemple" .

La vente aux enchères se déroule sur un site spécialisé jusqu'au 30 mai à 16 heures.