Insolite DOSSIER : L'actu de la mer

La ville du Havre veut racheter le nez du paquebot France

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu mercredi 17 mai 2017 à 11:17 Mis à jour le mercredi 17 mai 2017 à 18:58

Le nez du paquebot est depuis 2009 exposée sur le quai de Grenelle, à Paris
Le nez du paquebot est depuis 2009 exposée sur le quai de Grenelle, à Paris © Maxppp - Bruno Levesque

Remis aux enchères, ce mercredi, le nez du paquebot France pourrait tomber entre les mains de la ville du Havre. La mairie est inscrite et entend rapatrier la pièce dans le port d'attache de l'ancien navire.

L'étrave de l'ancien paquebot France se trouve actuellement sur le quai de Grenelle, à Paris. Mise aux enchères, la pièce intéresse une dizaine d'acquéreurs potentiels, parmi lesquels la ville du Havre selon nos informations. La vente aura lieu ce mercredi après-midi, à 15h, dans un cabinet du 16ème arrondissement de la capitale.

ECOUTEZ : Explications de Bertrand Queneutte

Pour se l'octroyer, la ville devra batailler. La mise à pris est de 50.000 euros, mais Le Havre devra sans doute en débourser bien plus. En effet, lors de sa dernière vente en 2009, les enchères du nez - estimé au départ entre 80 et 100.000 euros - étaient montées jusqu'à 220.000 euros, et même 273.000 euros en comptant les frais. A l'époque, l'idée de l'acquéreur était d'exposer la pièce de 4 tonnes et haute de 4m50 dans un square de Deauville. Or, le projet a finalement capoté, le détenteur a fait l'objet de poursuites et le nez du bateau est cette fois vendue dans le cadre d'une décision de justice.

Sans dévoiler ses intentions, la mairie du Havre se serait positionnée et souhaiterait rapatrier le morceau du navire dans son port d'attache, 55 ans après l'inauguration du paquebot France en 1962, et sa première traversée entre Le Havre et New York. Le France a été le fleuron de la flotte française, notamment dans les années 60' et 70', avant d'être vendu et de changer de nom pour s'appeler le Norway puis le Blue Lady. L'imposant navire effectuait à ses débuts les liaisons entre Le Havre et les Etats-Unis.

L'ancien paquebot France (devenu Norway en 1979) est ici au Havre en 2000 - Maxppp
L'ancien paquebot France (devenu Norway en 1979) est ici au Havre en 2000 © Maxppp - JY DESFOUX

French Lines : la caverne d'Ali Baba de la marine marchande

Au Havre, le navire fascine encore la population et de nombreux objets du paquebot France sont encore présents dans son port d'attache. L'association French Lines, par exemple, a pour but de préserver le patrimoine maritime et possède près de 32.000 objets issus de tous les navires tricolores, et notamment du France (1962), dernier paquebot transatlantique à la française. Reportage France Bleu de Bertrand Queneutte, avec la secrétaire générale de l'association, Marie-Anne du Boullay :

French Lines propose à la vente certains objets issus de différents navires mais aussi des produits dérivés, sur sa boutique en ligne. Une vente de fin d'année sera également organisée à l'automne prochain. Enfin, des pièces de la collection sont régulièrement visibles à l'occasion d'expositions en France et dans le monde. Ce sera le cas notamment d'une maquette du France (1962) de trois mètres de long, lors de l'expo "Le Havre : ville flottante", dans le cadre des 500 ans de la ville, à parti du 27 mai 2017.