Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

A Lamarche-sur-Saône, un pizzaïolo lance un distributeur de pizzas artisanales

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Une pizzeria ouverte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, c'est le rêve de tout client, mais pas celui du patron. Pour satisfaire ses clients, Nicolas Lenoir pizzaïolo à Lamarche-sur-Saône a installé un distributeur automatique de pizzas. Il faut quatre minutes pour obtenir une pizza chaude.

Le distributeur de Nicolas Lenoir fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
Le distributeur de Nicolas Lenoir fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. © Radio France - Marion Bastit

Il est 14 h 30, la faim vous tenaille, et tous les restaurants sont déjà fermés. Pas de panique, il reste le distributeur automatique de pizzas. Installé mi-avril à Lamarche-sur-Saône, une petite commune de la plaine de Saône, il fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Pour dix euros, vous avez le choix entre quatre pizzas, faites par un vrai pizzaïolo.

Une pizza chaude en quatre minutes

Ça fait neuf ans que Nicolas Lenoir et sa femme Séverine tiennent leur pizzeria. Et ce distributeur, c'est un service en plus pour leurs clients. Installé juste devant la boutique, il est un peu plus gros qu'un distributeur de billets, mais il marche exactement pareil. « Vous choisissez votre pizza, chaude ou froide, vous payez – par carte uniquement, afin d'éviter que le distributeur soit braqué – et la pizza sort, explique Nicolas Lenoir. C'est très simple. »

Compter 15 secondes pour une pizza froide, 4 minutes pour une pizza chaude. - Radio France
Compter 15 secondes pour une pizza froide, 4 minutes pour une pizza chaude. © Radio France - Marion Bastit

Déjà cuites, les pizzas sont faites maison par Nicolas Lenoir, qui remplit sa machine tous les jours. « Il y a quatre compartiments où on stocke les pizzas, deux devant et deux derrière, montre-t-il. Chacune est emballée dans un carton spécial, avec deux barquettes en alu, une au-dessus et une en-dessous. Et elles sont réchauffées par un four à induction qui se trouve en bas. »

Trente mille euros d'investissement

Le distributeur peut contenir jusqu'à 70 pizzas, et si ça ne suffit pas, le pizzaïolo reste en alerte. « On a une application sur le téléphone, qui nous signale quand il y a une vente de pizza, ou s'il y a un souci technique sur le distributeur, comme ça on peut intervenir très rapidement », raconte-t-il. Il a déjà dû refaire le plein en plein après-midi, la preuve que ça marche. « Les gens viennent vraiment à n'importe quelle heure, constate-t-il. A une heure du matin, deux heures du matin, en sortie de boîte, à trois heures de l'après-midi... Même quand on est ouvert et que les gens ne veulent pas attendre, ils viennent directement au distributeur. »

Au bout de quatre minutes, la pizza chaude sort du distributeur. - Radio France
Au bout de quatre minutes, la pizza chaude sort du distributeur. © Radio France - Marion Bastit

La minuterie défile, et quatre minutes plus tard, la pizza sort par une trappe. « Là, la tôle est super chaude, donc il faut faire attention », met-il en garde. Seul bémol : c'est un peu moins croustillant qu'une pizza qui sort du four. Mais il reste l'option de la prendre froide, et de la réchauffer au four, à la maison. Nicolas et Séverine ont investi plus de 30 000 euros dans ce distributeur, un gros investissement qu'ils espèrent rentabiliser en cinq ans.

"On a des clients à n'importe quelle heure" Nicolas Lenoir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu