Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Landes : elle compose le 18 pour avoir les horaires d'un manège à bijoux

lundi 29 janvier 2018 à 3:40 Par Jules Brelaz, France Bleu Gascogne

Les pompiers des Landes ont effectué plus de 30.000 interventions en 2017, soit 2.000 de plus qu'en 2016. Les soldats du feu constatent que certains secours à la personne n'ont pas de caractère d'urgence et ils en appellent au bon sens des citoyens.

En 2017, les pompiers des Landes ont mené plus de 30.000 interventions, soit 2.000 de plus qu'en 2016.
En 2017, les pompiers des Landes ont mené plus de 30.000 interventions, soit 2.000 de plus qu'en 2016. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Mont-de-Marsan, France

L'histoire a beau être anecdotique, elle illustre le problème des appels abusifs au 18. Basé à Saint-Avit, près de Mont-de-Marsan, le centre opérationnel du Service départemental de secours et d'incendie (SDIS) reçoit en moyenne 266 appels par jour, le plus souvent pour des accidents de la route et des incendies. Mais pas toujours. Le caporal Laurent Le Dorven, opérateur au centre d'alertes du Codis, se souvient ainsi d'un coup de fil en 2017.

On m'a demandé concrètement les horaires du manège à bijoux d'une grande surface pour savoir s'ils allaient réparer le fermoir du bracelet. C'est quelque chose qui encombre une ligne 18 pour rien.

L'appel ferait rire dans les casernes landaises si les pompiers n'étaient pas par ailleurs confrontés à une augmentation vertigineuse du nombre d'interventions.

Des appels au 18 pour de la bobologie, des problèmes de tuyauterie ou de serrurerie... 

Sur les 30.000 interventions effectuées en 2017, le colonel Eric Duverger, directeur du SDIS, estime qu'entre 6.000 et 9.000 d'entre elles n'avaient pas de caractère d'urgence. 

"Le dernier exemple que j'ai en tête, c'est une personne qui appelle parce que sa maman était enfermée dans sa salle de bains, la mère en question était en très bonne santé, ne présentait aucune douleur, donc on n'est pas dans du secours d'urgence."

Logiquement, la personne la plus apte à ouvrir une porte, c'est un serrurier. 

Les pompiers sont-ils le dernier service public ?

Profession préférée des Français, les sapeurs-pompiers seraient-ils victimes de leur succès? Dans les Landes, les secours à la personne (24.778 en 2017) ont bondi de 120 % depuis 2004. L'accroissement démographique ne suffit pas à expliquer ce phénomène. 

Les gens se retournent vers nous parce que nous sommes un service public qui est permanent

"Sur les territoires, il y a des zones où la réponse médicale, la réponse familiale, n'est plus apportée. Et forcément les gens ont recours au 18, qui est une solution simple et efficace pour disposer de secours", explique Eric Duverger.

Les pompiers landais se retrouvent ainsi parfois dans le rôle d'ambulancier. "Par exemple, lorsqu'une personne a besoin d'être amené sur un centre hospitalier pour passer un examen", explique Eric Duverger. "Ce qui commence à poser des difficultés, c'est quand la sollicitation augmente significativement et donc la disponibilité des personnels pour l'ensemble des interventions n'est plus respectée."