Insolite

Le bateau "Caroline" démantelé au Havre

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mercredi 20 janvier 2016 à 18:25

Les pelleteuses déchiquèttent le Caroline
Les pelleteuses déchiquèttent le Caroline © Radio France - Amélie Bonté

Depuis lundi, le bateau "Caroline" est démantelé, bassin du commerce au Havre. Le bateau, ancien bar à huîtres était devenu une épave qui prenait l'eau. Le "Caroline" était présent depuis plus de 20 ans dans ce bassin.

C'est une page de l'histoire du bassin du Commerce qui se tourne. Depuis lundi, pelleteuse et grues déchiquèttent le Caroline, ce bateau blanc et bleu, ancien bar à huitres, qui est sur toutes les photos du bassin. Mais le Caroline était devenu une épave

Un bar à huître bien connu des havrais

©BreardPhilippeVDH - Aucun(e)
©BreardPhilippeVDH

Le bateau avait été racheté en 2009 par un particulier pour une activité commerciale. En 2011, la ville lui retire son agrément car il n'arrivait plus à l'entretenir. Une injonction suivra, puis de multiples interventions des pompiers. Le bateau prenait l'eau, les pompes ne fonctionnaient plus car ce même propriétaire ne payait plus l'électricité. 

Impossible de sortir le Caroline du bassin, le Grand Port Maritime avait fait condamné quelques années auparavant le pont. Seule solution pour qu'il ne coule pas : le démantèlement.

Un chantier de démantèlement à 120 000 €

L'année dernière, la ville a donc racheté le bateau pour 1 € symbolique, étape obligatoire avant d'ordonner sa destruction.

La ville est responsable de garder le bassin en l'état, nous ne pouvions pas prendre le risque que ce bateau coule, d'abord d'un point de vue écologique et pour la sécurité. Si une personne qui accèderait au bateau avait un accident, la responsabilité serait celle de la ville", explique Agnès Firmin-Le Bodo, adjointe au maire chargée de la prévention et de la sécurité. 

Le chantier de démantèlement coûte 120 000 € à la ville du Havre, 8 personnes y travaillent. Un chantier observé de prés par de nombreux badauds.

Il y a des gens qui sont venus pour récupérer des hublots, quelqun m'a demandé le nom "Caroline" pour le découper" raconte Pierre Menguy, gérant de la société PML

Ecoutez Pierre Menguy, gérant de la société PML chargé du chantier

Les collectionneurs sont repartis bredouille, tous les morceaux du Caroline vont être envoyés à la déchètterie. Vendredi,* dernière étape du démantèlement* : le bateau va être soulevé par deux grues de 300 tonnes pour être ramené à quai et détruit définitivement. 

Ecoutez le reportage d'Amélie Bonté