Infos

Le camping chez l'habitant gagne du terrain dans le Berry

Par Mathilde Choin, France Bleu Berry samedi 20 août 2016 à 10:57

Marion et Philippe ont accueilli Gilles et Cécile dans leur jardin à Sarzay
Marion et Philippe ont accueilli Gilles et Cécile dans leur jardin à Sarzay © Radio France - Mathilde Choin

Installer sa tente dans le jardin d'un particulier, c'est le principe du "gamping". Cette pratique est de plus en plus prisée depuis près de deux ans un peu partout en France et dans le monde par le campeurs. Une dizaine d'offres existent dans le Berry.

C'est une nouvelle façon de faire du camping : "le gamping", contraction de jardin en anglais et de camping. Le principe : réserver le jardin d'un particulier et y planter sa tente. Cette pratique gagne du terrain depuis son apparition il y a environ deux ans dans l'Hexagone.

8 000 terrains disponibles

L'idée est venue d'un jeune entrepreneur de 23 ans originaire des Yvelines. Une soir en rentrant de vacances, il se retrouve à la porte, sans ses clefs. Il décide donc de planter sa tente dans son jardin. Quelques mois plus tard son expérience donnera naissance à "Gamping", un site qui permet de mettre en relation des particuliers et des campeurs... Aujourd'hui, près de 8 000 terrains sont disponibles sur cette plateforme (deux autres ont d'ailleurs été créées depuis "Owlcamp" et "Campe dans mon jardin").

Gilles et Cécile ont investi le jardin de Marion et Philippe à Sarzay pour une nuit

Dans le Berry, une dizaine de particuliers (treize au total, sept dans l'Indre et six dans le Cher) proposent d'accueillir des vacanciers dans leur jardin. Parmi eux : Marion et Philippe, dans leur maison à Sarzay. Pendant une nuit, ils ont accueillis Gilles et Cécile... dans leur jardin. Ce couple de haut-savoyards a trouvé dans le gamping le bon compromis pour leurs vacances.

Pas de tente pour Gilles et son épouse. Le couple de haut-savoyards dort dans leur voiture aménagée - Radio France
Pas de tente pour Gilles et son épouse. Le couple de haut-savoyards dort dans leur voiture aménagée © Radio France - Mathilde Choin

Partager sur :