Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le Centre Hippique de Bavilliers cherche de nouvelles pâtures

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le Centre Hippique du Territoire de Belfort à Bavilliers a besoin de nouvelles pâtures pour ses chevaux. Le domaine du Chênois n'a plus assez de surfaces disponibles pour permettre aux équidés de prendre l'air, indispensable à leur épanouissement.

Les responsables sont à la recherche de nouvelles parcelles pour que les chevaux puissent vivre davantage au grand air.
Les responsables sont à la recherche de nouvelles parcelles pour que les chevaux puissent vivre davantage au grand air. © Radio France - Nicolas Wilhelm

Bavilliers, France

Ce n'est pas le genre de chose que l'on trouve sous le sabot d'un cheval. Le centre hippique de Bavilliers est à la recherche de nouvelles parcelles pour ses chevaux et poneys. Les responsables aimeraient trouver un terrain d'au moins deux hectares. Ils sont même prêts à clôturer, s'il ne l'est pas. " Bavilliers serait l'endroit idéal. Un particulier qui serait prêt à confier le terrain, le louer ou le vendre. On peut s'éloigner un peu mais on doit garder un oeil sur eux. Il faudrait aussi un point d'eau et un endroit clos si possible. Si ce n'est pas le cas, on peut clôturer nous mêmes. Ce sont des animaux qui doivent passer un maximum de temps dehors. Quand un cheval est en convalescence, on peut le mettre au pré pour qu'il se refasse une santé " explique Charline Schell,  monitrice et responsable de l'enseignement.

Faute de places, les chevaux ne passent que deux à trois heures dehors par jour

Pour la présidente de l'association du centre hippique du Territoire de Belfort, les limites ont été atteintes. " Une centre hippique prés du centre ville pour accueillir des jeunes, c'est une chance mais on a beaucoup moins d'herbes que dans les centres en campagne. On a 500 mètres carrés, c'est petit ! " indique Shirley Bonapartian. 

Charline Schell, monitrice au centre hippique de Bavilliers, dresse les contours du terrain idéal

Le centre hippique de Bavilliers compte 250 licenciés adhérents et une quarantaine de chevaux. Une nouvelle carrière, terrain d'entrainement pour organiser des concours, est aussi en cours de réalisation à proximité du manège.

Un heureux événement pour cet été

Dans ce contexte, trouver de nouveaux terrains devient urgent d'autant que le centre attend un heureux événement pour cet été. " On a une jument qui va pouliner en juillet et qui est déjà au pré chez des clients. Le poulain va arriver mi juillet et donc la jument va revenir au box pour qu'on puisse veiller dessus. On pense que début septembre, on mettra la maman et son petit dehors donc il nous faudra une parcelle, c'est impératif. Il faut que le poulain puisse grandir dehors, c'est mieux pour sa croissance" indique Charline Schell.

Bref, il n'y a plus qu'à trouver un prénom pour le nouveau né et surtout une parcelle pour qu'il puisse grandir tranquillement sous les yeux de sa maman.    

Si vous disposez d'un terrain et que vous souhaitez le mettre à disposition du centre hippique, il faut téléphoner au centre 03.84.21.23.07 , écrire un mail à l'adresse suivante : hippique.centre@orange.fr ou poster un message sur la page Facebook du CHB

Le reportage au domaine du Chênois de Nicolas Wilhelm

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu