Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le championnat de France cycliste du clergé se courra dans le Calvados début mai

lundi 6 mars 2017 à 20:25 Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Le diocèse de Bayeux-Lisieux organise les 1er et 2 mai prochains le 18e championnat de France cycliste du clergé. Les deux épreuves - un contre-la-montre et une épreuve en ligne - se dérouleront autour de l'abbaye de Mondaye. Une cinquantaine de participants sont attendus.

Certains participants ont pu reconnaître le parcours ce lundi.
Certains participants ont pu reconnaître le parcours ce lundi. © Radio France - Pierre Coquelin

Juaye-Mondaye, France

Des religieux la tête dans le guidon. Frère Bernard travaille à l’hôtellerie de l'abbaye de Mondaye dans le Bessin. Originaire du Sud-Ouest, il est l'une des chevilles ouvrières de l'organisation de ces 18es championnats de France, les 1er et 2 mai prochains. "C'est l'occasion de retrouver une équipe tous les ans, et puis aussi des nouveaux", confie le religieux. Et ne lui dites pas que le Calvados, c'est plat. "Moi qui viens du Sud, je me disais après les Pyrénées et les Alpes, je vais arriver dans un coin bien plat. En fait, pas du tout : on monte, on descend, on monte... c'est bien casse-pattes", sourit-il, lui qui parcourt 550 kilomètres en moyenne par mois. A l'eau claire (ou bénite) et à la force des mollets. "Si vous n'avez pas le cœur, les muscles et les poumons, c'est niet".

Deux courses

Au programme de la cinquantaine de participants attendus, deux épreuves autour de Juaye-Mondaye, concoctées par le président du club cycliste de Tilly-sur-Seulles, Pierre Vanalderwereild. Il pilote la partie technique de l'organisation. "J'ai dû rectifier le parcours à 2 ou 3 reprises pour faire plaisir à tout le monde". Un parcours calvaire ? "Non. Pour le contre-la-montre de 9 kilomètres 950, on va faire un départ face à l'abbaye, puis on va aller vers le hameau de Couvert, puis celui de Bernières. Ensuite, on fait 2 kilomètres et on arrive route de Bayeux-Trungy, puis la vieille église à Juaye-Mondaye. L'arrivée se fera devant le monument aux morts de la commune", explique le président. La course en ligne sera un peu plus corsée : un circuit de 5,6 kilomètres effectué 10 fois.

Frère Bernard est prêt pour le championnat de France les 1er et 2 mai prochains.  - Radio France
Frère Bernard est prêt pour le championnat de France les 1er et 2 mai prochains. © Radio France - Pierre Coquelin

On dit souvent que l'habit ne fait pas le moine. Lundi, pour sa journée d'entraînement, Frère Bernard a troqué sa robe pour la tenue de cycliste. Et son beau vélo, que ses parents lui ont payé pour ses 50 ans. Avec lui, un cador du peloton du clergé, le père Silouane Deletraz, 33 ans, prêtre du diocèse de Chartres. C'est lui le champion de France du contre-la-montre. "Je suis à fond, je m'entraîne. J'aimerais bien faire le parcours à plus de 40 kilomètres/heure de moyenne : il y a aussi un défi personnel", note le curé, coupe-vent fluo sur le dos.

"Il y a aussi un défi personnel" - Père Silouane Deletraz

Championnat mixte

"Là, je fais un repérage sous la pluie. Je vais enregistrer le profil sur ma montre pour ensuite faire un programme en conséquence avec mon entraîneur pour les 2 mois qui me restent : l'objectif, c'est d'être au top le 1er mai !", sourit père Silouane. A noter que le champion de France en ligne est un prêtre de Strasbourg. Et le coureur de citer la première lettre de Saint-Paul aux Corinthiens : "Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. Tous les athlètes s'imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire ; mais nous, c'est pour une couronne indestructible."

Des participants qui viennent de toute la France. Un championnat qui est mixte : on attend 4 femmes. Pour sœur Marie-Laetitia, des sœurs apostoliques de Saint-Jean à Dreux, ce sera une première. "Père Silouane m'a parlé de ce championnat lors d'une réunion. La mère prieure m'a donné son feu vert. C'est surtout la joie de faire un effort sportif ensemble", précise-t-elle.