Insolite

Le chef pâtissier franc-comtois Roland Mesnier, 26 ans au service de la Maison Blanche

Par Fany Boucaud et France Bleu Besançon, France Bleu Besançon et France Bleu lundi 7 novembre 2016 à 22:39

Roland Mesnier dans la salle à manger de la Maison blanche en 2004
Roland Mesnier dans la salle à manger de la Maison blanche en 2004 © AFP - USA-France-Gastronomy by Jérôme Bernard/Tim Sloan

Roland Mesnier, 72 ans, a été le chef pâtissier de la Maison Blanche durant 26 ans. A la retraite aux Etats-Unis, il continue de faire son tour du monde pour parler de ses recettes et de son terroir : la Franche-Comté ! Il est né à Bonnay, à quelques kilomètres au nord de Besançon.

Entre Besançon et Washington, il n'y a qu'une recette. Un peu revisitée, certes, pour chacun des cinq présidents servis durant 26 ans : la carrière à la Maison Blanche du Franc-Comtois Roland Mesnier. Après avoir exercé dans les plus grands palaces parisiens, le pâtissier né à Bonnay, à quelques kilomètres au nord de Besançon, quitte la France pour les Etats-Unis en 1976. Trois ans plus tard, il a un entretien avec Rosalynn Carter, épouse du président. Elle cherche un pâtissier pour la Maison Blanche. Ce sera donc lui. Devant ses petits gâteaux se succèdent Jimmy Carter puis Ronald Reagan, George Bush père, Bill Clinton et George W. Bush.

Il a fallu adapter les recettes françaises au goût des Américains. "Ils préfèrent quand c'est très sucré et un peu plus gras qu'en France", affirme le chef, maintenant à la retraite aux USA. Un gâteau aux amandes très beurré et assez lourd, une recette apprise à Besançon, dans la Grande Rue durant son apprentissage, s'est transformée avec une ganache en plus au chocolat.

Ronald Reagan était fou de chocolat !" - Roland Mesnier

Bill Clinton a été l'un des présidents les plus gourmands que Roland Mesnier ait servis : "Il mangeait beaucoup de pâtisseries" . L'ancien président raffolait de la galette comtoise. Et sa femme, Hillary, qui brigue la présidence des Etats-Unis, avait un petit faible pour...

Hillary adore le moka. C'est un gâteau à base de café."

Roland Mesnier en 2006 avec la First lady Laura Bush et le « ginder bread » qu’il a confectionné  - AFP
Roland Mesnier en 2006 avec la First lady Laura Bush et le « ginder bread » qu’il a confectionné © AFP - Tim Sloan

Roland Mesnier regarde avec attention tous les débats télévisés sur la présidentielle des Etats-Unis. "J'ai un petit faible pour Donald Trump. Pour moi, il est plus courageux que beaucoup d'autres chefs d'Etats". Mais l'ancien pâtissier de la Maison Blanche a peur pour ses collègues. Il est toujours en contact avec ces cuisines qu'il affectionnait tant.

Donald Trump est un businessman. Ce n'est pas un homme qui est fort sur l'art culinaire. Il mange quand il a faim"

Donald Trump a affirmé qu'il arrêterait les dîners présidentiels et autres galas s'il était élu, pour faire des économies. Alors, au revoir gâteaux et gourmandises à la Maison Blanche si c'était le cas.