Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le confinement dans les hameaux isolés de Haute-Saône

Par

Comment vit-on le confinement dans les hameaux isolés en moyenne montagne? Finalement pas si mal. Nous vous proposons un petit road trip sur les routes de Haute-Saône à la rencontre d'habitants dans des hameaux isolés. Un parcours qui suit des étapes du Tour de France.

Hameau au Haut-du-Them en Haute-Saône Hameau au Haut-du-Them en Haute-Saône
Hameau au Haut-du-Them en Haute-Saône © Radio France - Jean-François Fernandez

Pour ce reportage, nous avons pris le parti de prendre la route à la recherche d'habitants de hameaux isolés en zone de moyenne montagne.

Publicité
Logo France Bleu

Notre fil conducteur c'est la route du Tour. Ici, le Tour de France à laissé des stigmates de son passage, des "Pinot" encore lisibles sur la route, des vélos pour décorer les maisons lors des différents passages du Tour.

Juste avant La Planche des Belles Filles

Ce serait trop simple de monter à La Planche des Belles Filles, et puis les derniers habitants sont situés à la sortie de Plancher-Les-Mines. Non, pas la Planche mais le col de la Chevestraye, juste avant d'arriver à la Plancher-les-Mines, on tourne sur la gauche.

Claude, sur le perron de sa maison, en bord de route © Radio France - Jean-Francois Fernandez

Dans les virages, après avoir quitté Plancher-Les-Mines, sur la route de Fresse, un petit pavillon isolé. Il est midi, la fenêtre de la cuisine est ouverte, on devine la marmite sur le feu. Claude nous attend sur le perron.

Lorsqu'on lui demande comment il vit ce confinement, Claude répond : "Ca change qu'on ne peut plus sortir, plus aller en courses. On se fréquentait un peu chez l'un chez l'autre, on ne peut plus". Heureusement les enfants sont là pour faire les courses pour Claude et son épouse. Le confinement il le vit plutôt bien dans le sens où il a l'habitude d'être isolé, cela ne change pas grand chose, mais Claude commence à trouver le temps un peu long.

Quand on lui demande ce qu'il attend du déconfinement "ça va être pire encore pour nous, les anciens, les vieux on pourra plus sortir. Moi j'ai l'impression qu'on va être bouclés".

loading

Nous remontons dans la voiture, direction le col de la Chevestraye.

La Chevestraye

Nous laissons la route du col sur notre droite, nous poursuivons  notre chemin vers cette route qui monte, plus on avance, moins il y a de maisons. Pratiquement au bout de cette route Maurice est affairé devant sa maison à vider une remorque.

Maurice et son épouse © Radio France - Jean-Francois Fernndez

Maurice nous explique qu'il vient d'arriver ce matin, avec sa famille il vient de déménager, le confinement à retardé l'arrivée dans cette nouvelle maison :  "Ce qu'il y a de différent c'est que là où on était on ne pouvait pas bouger. C'est qu'ici aujourd'hui on est à peine plus libres. Moi je plains beaucoup les gens qui sont dans leur appartement vraiment confinées, mais nous personnellement on est privilégiés".

Le Col des Croix

Dernière étape de ce petit road trip du confinenent en hameaux isolé, nous prenons la direction de Servance. Nous allons jusqu'à la limite du département des Vosges, un endroit bien connu des cyclistes : le Col des Croix. Ici il n'y a que deux habitations, un pavillon et l'hôtel. 

L'hôtel restaurant du Col des Croix © Radio France - Jean-Francois Fernandez

L'établissent est fermé pour travaux, le nouveau propriétaire Christian lâche ses outils pour nous accorder deux minutes. Pour lui le confinement n'est pas un problème "Aucun soucis, on a tellement de travaux, on est en train de tout réhabiliter l'hôtel restaurant. Le seul problème c'est pour trouver des matériaux, mais on se débrouille. Que ce soit confinement ou non, on ne sent absolument pas la différence"

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu