Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le dernier magasin de jouets Joupi va fermer ses portes à Brest

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Des générations d'enfants et de parents y ont acheté leurs cadeaux de Noël : le dernier magasin Joupi va fermer ses portes à Brest d'ici la fin de l'année, après 153 ans d'existence. Le gérant n'arrive plus à faire face à la concurrence d'internet et des grandes surfaces.

Jacques Le Bozec, le gérant, est contraint de fermer la boutique face à la concurrence
Jacques Le Bozec, le gérant, est contraint de fermer la boutique face à la concurrence © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Les étagères en bois sont les mêmes depuis la fin des années 1980, et les poupées de chiffon côtoient les jouets modernes. Dans le dernier Joupi de France, ouvert en 1866 par monsieur Aimable Noël, Jacques Le Bozec a tenu à conserver "l'âme et l'ambiance", du magasin. Dans quelques semaines, il devra fermer boutique, "contraint et forcé."

Des grands magasins qui plombent la fréquentation

"Ma boutique ne fait que 170 mètres carré, et je ne compte pas pousser les murs des voisins, plaisante le gérant. Le problème aujourd'hui dans le milieu du jouet, c'est qu'il faut des surfaces plus importantes." Deux concurrents ont ouvert en 2017 et 2018 des magasins de 1.500 mètres carré en périphérie de Brest. "On a vu une baisse de fréquentation très nette, car ils ont plus d'offre que mon magasin", précise Jacques Le Bozec. Quand ses concurrents étaient situés à deux rues de lui mais avec des boutiques de taille similaire, "ça ne posait pas problème, on s'en sortait", estime-t-il. Désormais, impossible de rester compétitif sans pouvoir négocier des prix aussi attractifs que les grosses enseignes.

C'est une fermeture contrainte et forcée

Certains clients tiennent cependant à sa boutique. Clarisse, qui a grandi à Brest dans les années 1960, revient encore de temps à autres. "On aimait bien venir là, c'était le magasin de jouets du quartier donc quand on passait, on regardait toujours la vitrine", raconte-t-elle. Elle garde une préférence pour cette boutique par rapport aux grandes surfaces. Même Laurent, venu par hasard pour trouver un cadeau d'anniversaire, en convient : "le gérant s'y connait et donne des conseils, on a pas ça dans les grands magasins de jouets. _Ça a le côté humain._"

Les jouets en bois côtoient les jeux de société sur les étalages - Radio France
Les jouets en bois côtoient les jeux de société sur les étalages © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Ventes en ligne et absence de catalogue de Noël

"Le commerce a beaucoup changé ces dernières années, c'est devenu plus naturel pour les gens de se renseigner en ligne ou de commander directement sur internet en un clic", constate Jacques Le Bozec. Selon lui, le phénomène "continue de monter en puissance tous les ans et ça complique beaucoup les choses pour les magasins de proximité."

_"_De mi-octobre jusqu'à décembre, on fait 70% de notre chiffre d'affaires habituellement", explique Jacques Le Bozec. Problème cette année : son contrat avec le groupement King Jouet a pris fin et il n'a donc plus accès au catalogue de Noël qu'il recevait auparavant. "Ça permettait de se faire connaître, les enfants regardent les catalogues pour faire leurs listes", regrette le gérant du Joupi. Il est déjà en train de brader son stock et compte fermer d'ici la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu