Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le dragon du maître verrier Emile Gallé rejoint les collections du musée d'Orsay

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

L'urne à parfum "le dragon héraldique "du maître verrier de Nancy Emile Gallé avait disparu des ventes depuis cent ans, propriété d'une même famille depuis tout ce temps. Ce mardi 21 mai, la pièce exceptionnelle a été vendue par Artcurial au musée d'Orsay à Paris.

Le "dragon héraldique" du maître verrier Emile Gallé appartient désormais au musée d'Orsay à Paris
Le "dragon héraldique" du maître verrier Emile Gallé appartient désormais au musée d'Orsay à Paris © Radio France - S.Briolant

Nancy, France

"Les œuvres du nancéien Emile Gallé ont été particulièrement disputées au cours de la vente Art Nouveau/Art Déco" ce mardi 21 mai annonce dans un communiqué Artcurial. La maison de vente aux enchères d’œuvres d'art parisienne annonce que le "dragon héraldique" du maître verrier de Nancy, a été acquis par le musée d'Orsay à Paris et rejoint ainsi les collections publiques françaises ! Montant de la vente 244.600 euros, son estimation atteignait de 200.000 à 300.000 euros

Disparu des ventes depuis cent ans 

Le dragon avait disparu des ventes depuis près de cent ans, en possession d'une même famille et jamais remis en vente depuis. L'urne à parfum, en verre soufflé réalisée en 1894, a été exposée à Nancy puis à Paris lors de l'exposition universelle de 1900, haute de 29 cm et longue de 27 cm. Dans le catalogue d'Artcurial, on découvre que ce dragon porte une inscription au cou "ainsi me devez tenir en vo servage". Le verre de la sculpture est "ambré légèrement opalescent entièrement patiné à trainées intercalaires rouge et rose parsemé d'oxydes métalliques dorées". "La signature est japonisante sous la base", précise encore Artcurial sur son site, "monogramme du verrier avec la croix de Lorraine et marquée "Exp.1900". 

Pour l'experte de la maison de vente aux enchères parisienne, Amélie Marcilhac "C'est une découverte incroyable". Elle a confié à France bleu sud Lorraine "Pour les amoureux de l'Art nouveau et de la verrerie,c'est quelque chose qui vous transcende".

Les œuvres du nancéien particulièrement disputées

Dans son communiqué, Artcurial précise que "les œuvres du maître verrier nancéien Emile Gallé ont été particulièrement disputées au cours de la vente". La suite de quatre tables gigognes aux plateaux en marqueterie de bois à motifs végétaux a multiplié par quatre son estimation à 20.800 euros, un soliflore en verre avec un décor d'hirondelles a atteint 25.400 euros.