Insolite

PHOTOS - Le "Fischermännele", emblème de Fischer, relooké par dix artistes alsaciens

Par Olivia Cohen et Marie-Thérèse Koehler, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu dimanche 2 octobre 2016 à 9:45

Une dizaine de sculptures réalisées par des artistes alsaciens, à partir d'une moulage blanc du "Fischermännele".
Une dizaine de sculptures réalisées par des artistes alsaciens, à partir d'une moulage blanc du "Fischermännele". © Radio France - Fischer

Le "Fischermännele", petit bonhomme perché sur un tonneau une chope à la main, a été relooké par dix artistes alsaciens : les sculptures réalisées, d'1m50 de haut, seront exposées dans des bars et restaurants strasbourgeois. Le but de l'opération, c'était de dépoussiérer l'image du "Fischermännele".

Pour cette rentrée 2016, la marque de bière Fischer présente le "Swing Fischermännele". A travers ce projet ambitieux, elle fait revisiter son fameux emblème, un petit Alsacien assis sur un tonneau vidant une chope de bière présent depuis 1930 sur les bouteilles, par des artistes locaux. A partir d'un moule en résine acrylique d'1m50 de haut et pesant 30 kg, ces créateurs avaient carte blanche pour le customiser. Comment cette aventure a-t-elle vu le jour ? Christelle Salvado, du service marketing de Fischer :

Il fallait vraiment que les artistes impliqués aient un lien fort avec l'Alsace, il fallait qu'ils dévoilent leur vision d'une Alsace modernisée.

Les dix "Fischermännele", d'1m50 de haut et de styles très différents, sont exposés jusqu'au 5 octobre à la PopArtiserie, rue de l'Ail, à Strasbourg. Ensuite, après un tirage au sort, ils trôneront dès le 6 octobre dans diverses brasseries et restaurants strasbourgeois.

"C'était un challenge artistique de faire coller mon univers au patrimoine alsacien : j'ai collé de vieilles étiquettes que j'ai collées." - Radio France
"C'était un challenge artistique de faire coller mon univers au patrimoine alsacien : j'ai collé de vieilles étiquettes que j'ai collées." © Radio France - Fischer

Solveen Dromson, une artiste-peintre strasbourgeoise, a imaginé un männele aux allures d'Arlequin.

"C'est devenu un symbole culturel, alors que c'était un objet de commerce à l'oriigine." - Radio France
"C'est devenu un symbole culturel, alors que c'était un objet de commerce à l'oriigine." © Radio France - Fischer

Un "Fischermänne" bicolore, noir et jaune, c'est le choix d'Alain Riff.

La création d'Anne Wicky. - Radio France
La création d'Anne Wicky. © Radio France - Fischer

La création de Daniel Bussière. - Radio France
La création de Daniel Bussière. © Radio France - Fischer

La création d'Horea - Radio France
La création d'Horea © Radio France - Fischer

Marion H créatrice du moulage. - Radio France
Marion H créatrice du moulage. © Radio France - Fischer

La création de Lisa Discala. - Radio France
La création de Lisa Discala. © Radio France - Fischer

La création de Marie-Pascale Engelmann. - Radio France
La création de Marie-Pascale Engelmann. © Radio France - Fischer

La création d'Antonio Lorca. - Radio France
La création d'Antonio Lorca. © Radio France - Fischer

La création de Toma H. - Radio France
La création de Toma H. © Radio France - Fischer

Partager sur :