Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le "flower power" se développe à Montpellier

dimanche 28 octobre 2018 à 4:17 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

Les habitants de Montpellier peuvent désormais demander un permis de végétaliser à la mairie. Cela leur donne le droit d'aménager des petits coins de verdure dans leur rue. C'est la suite de l'opération de "Montpellier Cité Jardins" lancée il y a 4 ans.

Exemple de micro-fleurissement : du jasmin qui grimpe le long d'un mur, quartier Méditerranée
Exemple de micro-fleurissement : du jasmin qui grimpe le long d'un mur, quartier Méditerranée © Radio France - Salah Hamdaoui

Montpellier, France

C'est tout nouveau à Montpellier : le permis de végétaliser a été lancé le mardi 2 octobre par le maire Philippe Saurel. Il donne le droit aux habitants de la ville d'aménager des petits coins de verdure dans leur rue. C'est la suite de l'opération "Montpellier Cité Jardins" lancée en mars 2018 avec la plantation de 1.000 arbres, quartier Malbosc. En fait, il existe trois permis différents : le micro-fleurissement, les bacs de plantation et les pieds d'arbres.

Le micro-fleurissement

Vous pouvez voir à quoi cela rassemble quartier Méditerranée ou aux Arceaux. Ce sont des plantes grimpantes le long de murs : jasmin étoilé, chèvrefeuille, passiflore ou encore rosiers de banks. Les agents municipaux viennent percer le béton des trottoirs et la Ville fournit les plantes. "Il y a le côté odorant, le côté tactile et le côté visuel. C'est un tout le micro-fleurissement et moi je trouve ça extraordinaire" se félicite Henri de Verbizier, l'adjoint délégué aux espaces verts. Le maire Philippe Saurel renchérit : "c'est vraiment très beau, ça humanise. Autour des travaux de la terre, même s'ils sont minimes, en bas de la porte, il y a des amitiés qui se créent, des échanges d'expérience qui se font. Et puis c'est une réappropriation de la rue par les habitants, c'est fondamental."

Les bacs de plantation

Si vous préférez un bac de plantation, la Ville vous le fournira avec le terreau. A condition de ne pas gêner le passage sur le trottoir, notamment des personnes à mobilité réduite. Mais c'est vous qui achetez ce que vous voulez faire pousser.  

Les pieds d'arbres

Cette dernière possibilité consiste à entourer le bas des troncs d'arbres de planches de bois afin de planter des végétaux de type méditerranéen. Les agents municipaux aménagent, vous achetez les plantes.

Dans tous les cas, la Ville vous aidera à choisir, vous conseillera pour l'entretien mais l'arrosage, la taille et la propreté seront sous votre responsabilité.

Mode d'emploi

Pour demander le permis de végétaliser, rendez vous sur le site internet de la mairie. Téléchargez et remplissez le formulaire d'inscription. Vous avez jusqu'au 15 décembre pour envoyer votre demande. Après une étude de faisabilité, la demande sera validée et les services de la Ville vous contacteront pour vous proposer le type de plantation le plus approprié. Les permis seront distribués en mars 2019. Un peu plus de 100 pour cette première vague mais en cas de demandes trop importantes, une liste d'attente sera créée pour l'année prochaine.