Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le Grand-Lucé : la boulangerie l'Épi lucéen vend des fèves à l'effigie des pompiers pour les pupilles

-
Par , France Bleu Maine
Le Grand-Lucé, France

Une boulangerie qui vend des fèves à l'effigie des pompiers. C'est à l'Épi lucéen à partir du 2 janvier. Une opération solidaire et 100% made in France.

Karine Harel, la patronne de la boulangerie "l'épi lucéen" et le lieutenant Arnaud Blanchet, chef de centre des pompiers du Grand Lucé
Karine Harel, la patronne de la boulangerie "l'épi lucéen" et le lieutenant Arnaud Blanchet, chef de centre des pompiers du Grand Lucé © Radio France - Christelle Caillot

La boulangerie l'Épi lucéen basée au Grand-Lucé a décidé cette année de mettre des fèves dans ses galettes à l'effigie des pompiers. Des fèves avec la photo du chef de centre, la photo de la caserne, ou encore celle du 18 avec le logo des soldats du feu. 

Une opération solidaire

Une opération qui peut prêter à sourire. En effet, on se dit que comme pour les calendriers des rugbymen, on va pouvoir voir de beaux pompiers. En fait, Il s'agit surtout d'une opération solidaire.

"Tous les ans, nous faisons une opération solidaire", explique Karine Harel, la patronne de la boulangerie l'Épi lucéen. "L'année dernière, c'était pour les malades d'Alzheimer, cette année, c'est pour les pompiers. En fait, on parle beaucoup des pompiers professionnels mais rarement des pompiers volontaires. Et dans nos communes, aujourd'hui en Sarthe, c'est important d'avoir une caserne avec des pompiers. Je voulais les remercier en faisant un geste. Maintenant, vous allumez votre téléviseur et vous entendez souvent, qu'un pompier est mort... Du coup, une partie des ventes des galettes sera reversé aux pupilles des pompiers, 50 centimes d'euros pour chaque galette".   

Un geste qui touche les pompiers du Grand-Lucé.

Le lieutenant Arnaud Blanchet, chef de centre de la caserne du Grand-Lucé : "On a été très flattés, car en plus _on est les seuls du département à avoir ce type d'action_. En plus, moi en tant que manager, ça me rappelle une opération d'il y a quelques années où sur le terrain, près de Bouloire on a eu un accident qui a coûté la vie à un de nos collègues. Et pour le coup, sa femme qui est aussi pompier volontaire a été très heureuse de toucher l'œuvre des pupilles qui a pu l'aider".

Le coffret des fèves des pompiers du Grand Lucé - Radio France
Le coffret des fèves des pompiers du Grand Lucé © Radio France - Christelle Caillot

Une opération 100% française

"Cette opération, c'était surtout un choix français", poursuit Karine Harel, la patronne de la boulangerie l'Épi lucéen. "Déjà les couronnes sont faites dans la région. Et en général, les fèves sont faites à l'étranger notamment en Inde. Là, c'est une entreprise de Grenoble qui me les fournit. Ils m'ont proposé plusieurs sujets et j'ai rapidement choisit les pompiers. Je voulais mettre la commune en avant. D'ailleurs, en plus des fèves des pompiers, il y a aussi une deuxième série avec les photos de la commune. L'opération coûte 5.000 euros. C'est rentable, car on écoule en moyenne une cinquantaine de galettes par jour. Les galettes ont toujours la côte. Les gens viennent et reviennent tout au long du mois de janvier. En général, les plus âgés préfèrent la briochée et la jeune génération à la frangipane. Les prix vont de quatre à vingt euros".

Ça fait quoi d'avoir sa photo sur une fève ?   

Une belle opération solidaire, 100% française qui défend les bons produits et les valeurs solidaires des pompiers d'accord, mais quand on a sa photo sur une fève, ça fait quoi ? La réponse du lieutenant Arnaud blanchet, le chef de centre des sapeurs-pompiers du Grand-Lucé : "On est très flatté mais pour le moment, elles ne sont pas encore en vente, donc je pense que j'aurai plus d'anecdotes fin janvier. Mais c'est sur que l'on m'en parle déjà. Je suis déjà très content des photos. Elles sont de bonnes qualités. J'ai un côté assez blagueur et je chambre autant que je me fais chambrer mais tout n'est pas diffusable."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu