Insolite

Le jardin botanique à Villers-lès-Nancy ravagé par des sangliers

Par Seina Baalouche et Laurent Watrin, France Bleu Sud Lorraine lundi 12 décembre 2016 à 18:27

Le directeur du jardin botanique, Frédéric Pautz, constate les dégâts
Le directeur du jardin botanique, Frédéric Pautz, constate les dégâts © Radio France - Seina Baalouche

Une dizaine de sangliers a ravagé des terrains du jardin botanique à Villers-lès-Nancy en Meurthe-et-Moselle ce lundi 12 décembre. Ils ont labouré ces terrains à la recherche de nourriture. Les sangliers ont trouvé un passage près du parc de Brabois. Le jardin a donc été fermé au public ce lundi.

Onze sangliers ont réussi à passer les barrières du parc de Brabois et ont dévasté des terrains du jardin botanique Jean-Marie Pelt. Cet espace dédié à la découverte des plantes, géré par la métropole du Grand-Nancy, est situé à Villers-lès-Nancy, près du parc de Brabois où vivent des sangliers. Le jardin botanique a été fermé au public à partir de ce lundi 12 décembre.

Des dégâts importants

Un terrain du jardin botanique labouré par les sangliers - Radio France
Un terrain du jardin botanique labouré par les sangliers © Radio France - Seina Baalouche

Les suidés ont labouré des terrains du jardin botanique où des bulbes venaient d'être plantés : "on a planté 200.000 bulbes sur l'ensemble du jardin botanique, et la première pelouse dans laquelle on avait planté entre 7.000 et 8.000 bulbes a été entièrement labourée par les sangliers" raconte Frédéric Pautz, le directeur du jardin botanique du Grand-Nancy. Les dégâts causés par les sangliers représentent plusieurs milliers d'euros mais surtout "c'est un travail considérable d'implanter ces milliers de bulbes" explique le directeur.

Des sangliers qui viennent du parc Brabois

Philippe Kierren, lieutenant de louvèterie du Grand-Nancy, chargé de la surveillance du gibier, au jardin botanique pour constater les dégâts des sangliers - Radio France
Philippe Kierren, lieutenant de louvèterie du Grand-Nancy, chargé de la surveillance du gibier, au jardin botanique pour constater les dégâts des sangliers © Radio France - Seina Baalouche

Les sangliers ont réussi à trouver un passage près du parc de Brabois situé aussi à Villers-lès-Nancy principalement. Le parc est clôturé sur 90% de sa longueur mais sur les 10 % restants des barrières électriques ont été mises en place; donc les gros animaux peuvent tout de même passer mais ce n'est pas le seul inconvénient: " le parc de Brabois n'est pas étanche, il y a des trous dans le mur, ils laissent les portes ouvertes jours et nuits, ça provoque des mouvements de sangliers qui viennent du massif de Haye et qui passent sous l'autoroute" déplore Philippe Kierren, lieutenant de louvèterie du Grand-Nancy, chargé de la surveillance du gibier.

Le directeur du jardin a pris contact avec les autorités pour faire face à cette situation qui n'est pas inédite. Mais l'affaire est compliquée. En effet, le jardin botanique Jean-Marie Pelt dépend du Grand Nancy, alors que le parc de Brabois, d'où viennent les sangliers, dépend de la commune de Villers-lès-Nancy.

Le jardin botanique Jean-Marie Pelt est fermé au public jusqu'à nouvel ordre.