Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - Le jean denim tisse de nouveau sa toile à Nîmes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Le jean denim retrouve ses origines ! Les premiers mètres de toile denim 100% locale recommencent à être tissés à Nîmes, la ville qui lui a donné son nom. Le pari lancé il y a plus d'un an par la marque nîmoise Ateliers de Nîmes est en passe d'être gagné.

Alain Beauchemin et Guillaume Sagot
Alain Beauchemin et Guillaume Sagot © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

C'est début novembre que les trois anciens métiers à tisser récupérés par les Ateliers de Nîmes sont enfin arrivés... à Nîmes. La suite d'une aventure lancée il y a plus d'un an par les trois jeunes associés de cette marque nîmoise persuadés que la toile denim a encore toute sa place dans la ville d'origine

Grâce à la campagne de financement participatif lancé en avril 2018, trois anciens métiers à tisser ont pu être récupérés. En état de marche. Ils vont, comme prévu, permettre de relancer à Nîmes la production de cette fameuse toile denim qui permettra de fabriquer des blue jeans. "Je suis rassuré maintenant de tisser, confie Guillaume Sagot des Ateliers de Nîmes. C'est une petite fierté pour moi et pour beaucoup de Nîmois de revoir la toile denim ici-même". 

Guillaume Sagot, co-fondateur des Ateliers de Nîmes

Un "challenge magnifique" 

Pour l'instant, seul un métier à tisser fonctionne, un Picanol. D'ici peu, après quelques réglages, ce sont les trois qui tourneront à plein. À raison de trois à quatre mètres de toile par heure, ils fonctionneront cinq à six heures par jour pour pouvoir produire la toile denim nécessaire à la fabrication des jeans. 

Pour aider Guillaume, Alain Beauchemin, un ingénieur textile à la retraite originaire de la région Rhône-Alpes. Il a été tout de suite emballé par ce challenge. "Je suis né dans le textile, j'ai vécu le textile toute ma vie. J'ai vu un jeune qui voulait reprendre quelque chose qui me tenait à cœur personnellement. Le challenge était magnifique. Reprendre des machines qui ont plus de 60-70 ans, les remettre en route, refaire un produit originaire de Nîmes, c'est beau ! " 

Alain Beauchemin a été enthousiasmé par le projet des Ateliers de Nîmes

Les premiers jeans 100% "made in Nîmes" livrés en décembre

D'ici le mois de décembre, la toile denim fabriquée à Nîmes va permettre de fabriquer les premiers jeans. Ils seront coupés et montés à Marseille et à Paris avant d'être livrés à tous ceux qui ont pris part à la campagne de financement participatif. Les autres devront attendre encore quelques mois pour pouvoir enfin porter un jean 100% nîmois. 

Reportage dans l'atelier où on tisse la toile denim

Bientôt des jeans 100 % nîmois - Radio France
Bientôt des jeans 100 % nîmois © Radio France - Sylvie Duchesne
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu