Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'option "jeu d'échecs" au bac, une première en France à Montpellier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault, France Bleu
Montpellier, France

Deux élèves du lycée Joffre à Montpellier ont pris l'option "échecs" au baccalauréat. Du jamais vu en France. Ils ont passé l'épreuve ce lundi.

Benoît et David, les premiers lycéens a passer l'epreuve échecs au bac
Benoît et David, les premiers lycéens a passer l'epreuve échecs au bac © Radio France - Salah Hamdaoui

David et Benoit ont pu prendre option "échecs" comme leurs camarades ont pris option "volley" ou option "kayak". En France, ce n'était jamais arrivé.

C'est leur statut de sportif de haut niveau en tant que joueurs d'échecs qui leur a permis de le faire. Pour décrocher ce statut, ils ont du terminer sur le podium des championnats de France.

"Ça me fera une histoire à raconter"

Les échecs sont officiellement un sport depuis 2000 en France mais jamais ils n'avaient été reconnus comme tel au baccalauréat. "C'est historique!" se félicite Patrick Loubatière, professeur de français au lycée Joffre, et qui anime la section échecs depuis 21 ans. Il s'est battu longtemps pour ça.

"À partir du moment où c'est considéré comme un sport, il était logique que ça devienne une option facultative au bac. Ça a été dur de l'obtenir mais c'est enfin le cas" poursuit l'enseignant.

Benoit, 17 ans, en terminale S, joue aux échecs depuis l'école primaire et pas du tout impressionné par le fait d'être un précurseur. "J'ai été le premier, oui, ça fera une belle histoire à raconter", dit il en souriant.

On peut perdre plusieurs kilos pendant un tournoi

David aussi a 17 ans et est en terminale S. Il joue aux échecs depuis huit ans. "J'ai commencé avec mon père et ça m'a bien plu". À ceux qui douterait encore que les échecs sont un sport, David rappelle que certaines parties peuvent durer cinq heures, que c'est très épuisant. "Certains joueurs de haut niveau perdent plusieurs kilos pendant un tournoi tellement c'est éprouvant" insiste Patrick Loubatière.

L'épreuve se déroule en deux temps. D'abord pratique, lors d'un tournoi officiel, et ensuite théorique, lors d'un oral qui peut porter sur l'histoire du jeu par exemple ou les différentes stratégies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess