Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le mois de décembre arrive, Régis ressort son costume du Père Noël

vendredi 30 novembre 2018 à 3:01 Par Thomas Schonheere, France Bleu Nord et France Bleu

Chaque année depuis 25 ans, Régis donne un coup de main au Père Noël pour distribuer des cadeaux aux enfants dans le Nord. Le soir du réveillon, il rend visite à une quinzaine de familles.

Cela fait 25 ans que Régis fait le Père Noël pour les enfants
Cela fait 25 ans que Régis fait le Père Noël pour les enfants

Wattignies, France

Le saviez vous : le Père Noël habite à Wattignies. Pas le vrai, bien sûr, qui est bien trop occupé en ce moment. C'est pour cela que, tous les ans, Régis lui donne un coup de main. "Mon épouse était assistante maternelle, explique le septuagénaire. Nous avions des enfants après l'école et nous faisions une fête à Noël. C'est là que j'ai commencé à faire le Père Noël. Et j'ai continué."

"Quelque chose d'indescriptible"

Depuis 25 ans, quand arrive le mois de décembre, Régis ressort son costume le Père Noël. Il propose ses services sur un site de petites annonces et intervient dans des associations, des écoles, des entreprises, etc. Mais ce qu'il préfère, c'est bien entendu le soir du réveillon, dans les familles et avec les enfants : "On va chez eux, c'est le vrai Père Noël qui arrive. Et le sourire des gosses à ce moment-là, c'est quelque chose d'indescriptible."

Le soir du réveillon, Régis étale sa distribution de cadeaux entre 19h30 et 2h du matin, le temps de se rendre chez une quinzaine de familles. Et avec 25 ans de métier, forcément, il est rodé : "On n'est pas là pour faire pleurer les enfants. Donc quand ça pleure, il faut changer de tactique. Il y a aussi l'imprévu de l'animal... Les chiens n'aiment pas trop les gens déguisés." Et pour la coupe de champagne ? Jamais pendant le service : "On me propose sans arrêt un petit coup à boire, mais que je refuse. Il faut bien conduire le traîneau après."

"Branle-bas de combat"

Tous les ans, Régis retrouvent des enfants qu'il a vus les années précédentes et qui ont grandi. S'ils ne croient plus au Père Noël, ils font l'effort pour leur petite sœur ou leur petit frère. Et en 25 ans de Père Noël, Régis a une hotte remplie d'anecdotes : "Une fois c'était branle-bas de combat quand je suis arrivé : la mère était dans la voiture, elle partait accoucher! Cette famille-là, je l'ai revue plusieurs fois et la petite fille maintenant, je lui souhaite un joyeux anniversaire. Elle ne comprend pas pourquoi je dis ça, ça fait rire tout le monde dans la famille."

Régis, même sans le costume, a un petit look de Père Noël - Radio France
Régis, même sans le costume, a un petit look de Père Noël © Radio France - Thomas Schonheere

Comment les enfants et les petits-enfants de Régis habitent dans le sud, lui et sa femme les rejoignent plus tard pendant les vacances. "J'ai toujours eu le regret de ne pas pouvoir faire le Père Noël pour mes petits-enfants, conclut le Papa Noël de Wattignies. D'une part parce qu'ils habitaient loin mais aussi parce que j'aurais eu peur qu'ils me reconnaissent : quand on est reconnu, la magie n'est plus là."