Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le Parc de Chartreuse organise une randonnée pour apprendre à partager la montagne

vendredi 27 juillet 2018 à 18:56 Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

Alpages à partager, c’était le thème d'une sortie en montagne organisée gratuitement pour les vacanciers, mercredi, par le Parc régional de Chartreuse (Isère). L'idée est de sensibiliser les touristes aux bonnes pratiques en alpages pour une meilleure cohabitation avec ceux qui y travaillent.

Avant de grimper sur l'alpage, les vacanciers écoutent les recommandations de Lise, accompagnatrice en moyenne montagne
Avant de grimper sur l'alpage, les vacanciers écoutent les recommandations de Lise, accompagnatrice en moyenne montagne © Radio France - Véronique Pueyo

Chapareillan, France

Mercredi, une dizaine de personnes avait répondu à l'appel du Parc naturel régional de Chartreuse pour découvrir comment vit un alpage. Sous la conduite d'une accompagnatrice en moyenne montagne et d'une chargée de mission "agriculture et pastoralisme" du Parc, la petite troupe a marché une heure pour atteindre le Col de l'Alpette à 1557 mètres d'altitude, où des troupeaux de vaches et de moutons sont en estive jusqu'à la fin septembre.  

La Réserve des Hauts de Chartreuse existe depuis 1997 - Radio France
La Réserve des Hauts de Chartreuse existe depuis 1997 © Radio France - Véronique Pueyo

Un endroit de plus en plus fréquenté 

Arrivés sur l'alpage, qui appartient à la commune de Chapareillan, nos randonneurs sont accueillis par Suzanne, conservatrice de la Réserve des Hauts de Chartreuse, un espace protégé depuis 1997. Un endroit magnifique qui est de plus en plus fréquenté. L'éco-compteur a relevé en 2 ans 40 000 passages.

"Cela fait depuis 2001 que je travaille sur la Réserve, et j'ai vu combien la fréquentation avait augmenté, été comme hiver, il y a toujours du monde, à présent. Et puis, on peut pratiquer ici toutes sortes de sports : randonnée, bien sûr, mais aussi parapente, base-jump, escalade, spéléologie, slake-line, ski nordique, raquettes. Alors forcément, on doit gérer des conflits d'usage entre ceux qui pratiquent ces activités et ceux qui travaillent, comme les bergers." constate Suzanne.

Suzanne est conservatrice de la Réserve depuis 2001 - Radio France
Suzanne est conservatrice de la Réserve depuis 2001 © Radio France - Véronique Pueyo

La conservatrice rappelle ensuite ce que l'on peut faire ou pas sur la réserve pour répondre aux questions de son auditoire :"Il est interdit de cueillir quoi que ce soit, fleurs, champignons, baies, de faire du feu, de circuler avec une moto ou un quad. Mais on peut bivouaquer"

Puis nous marchons jusqu'au chalet du berger. C'est là que Joël veille sur ses 148 vaches et ses 96 moutons : "Je suis content de voir du monde, il faut dialoguer avec les gens. Leur expliquer, par exemple, pourquoi les chiens sont interdits sur l'alpage. Parce qu'ils dérangent le troupeau et mon chien !"

Joël, le berger, nous accueille pour un pique-nique près de son chalet d'alpage - Radio France
Joël, le berger, nous accueille pour un pique-nique près de son chalet d'alpage © Radio France - Véronique Pueyo

Lise, chargée de mission "agriculture et pastoralisme" au Parc de Chartreuse, raconte les problèmes rencontrer sur les alpages qui ont poussé le parc à organiser cette sortie : " L'an dernier, des randonneurs ont voulu faire des photos avec les vaches. Il y en a même un qui s'est pendu au cou d'une bête, il a été encorné ! Et puis, on a aussi des soucis avec ceux qui font du feu. Ils ne comprennent pas que cela détruit le sol qui a mis des milliers d'années à se constituer."

Les chiens sont interdits sur l'alpage, pour préserver le troupeau - Radio France
Les chiens sont interdits sur l'alpage, pour préserver le troupeau © Radio France - Véronique Pueyo

A une question d'un vacancier sur le loup, Joel, le berger, explique que si le prédateur a bien été vu en Chartreuse, pour l'instant, il ne s'est pas encore implanté dans le massif : "Heureusement, car ici, on ne rentre pas les bêtes le soir, elles sont en liberté. Le loup n'aurait qu'à se servir" dit-il en caressant la tête de son chien, un superbe border-colley.

Les vacanciers ont apprécié cette rando pédagogique - Radio France
Les vacanciers ont apprécié cette rando pédagogique © Radio France - Véronique Pueyo

Et tandis que le groupe partage un pique-nique réparateur, c'est l'heure du bilan pour nos vacanciers-randonneurs. Tous sont ravis de l'expérience : "J'ai appris plein de choses" souligne Elizabeth, qui vient de Bretagne. "C’est bien de savoir comment fonctionne le Parc" renchérit Sophie. "Il faudrait que plein de gens participent à ce type d'initiative" espère Séverine

Ça tombe bien, le Parc de Chartreuse devrait organiser une autre sortie de ce type d'ici la fin de l'été sur l'alpage de Chamechaude.

En savoir plus