Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le parking qui en bave pour les escargots

jeudi 28 juin 2018 à 19:08 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris

C'est une idée originale et suprenante du Syndicat de l'orge. A Bretigny-sur-Orge (Essonne), un parking de 17 places a été inauguré cette semaine. Ce parking totalement biodégradable absorbe l'eau de pluie et permet aux animaux de se déplacer sans encombres.

Le parking qui accueille les voitures et les escargots
Le parking qui accueille les voitures et les escargots © Radio France - Valentin Dunate

Brétigny-sur-Orge, France

Ce parking inauguré cette semaine est entouré d'un bassin (le bassin de Carouge, autrefois fréquenté par les véliplanchistes) et d'une végétation variée, il y a des oies bernaches et des habitations juste à côté. Thierry, voisin du parking a du mal à comprendre l'intérêt d'une telle idée : "Je trouve ça stupide, c'est beaucoup d'argent dépensé pour rien". 210.000 euros ont été investis et intégralement pris en charge par le Syndicat de l'orge. Soit 20 à 30% plus cher qu'un parking traditionnel mais, l'usage le dira, peut-être plus résistant. 

Des noyaux de pêches à la place du bitume 

Des noyaux de pêche à la place du bitume  - Radio France
Des noyaux de pêche à la place du bitume © Radio France - Valentin Dunate

Au lieu du bitume pour accueillir les voitures, c'est une dalle plastique issue du recyclage qui a été mise en place et à l'intérieur de cette dalle, il y a des noyaux de pêche. Tout ça donc, pour absorber l'eau de pluie et permettre aux animaux : les insectes et les escargots notamment de se déplacer sans encombres. Derrière cette idée il y a Emmanuel Pranal, responsable du service rivières et paysages du Syndicat de l'Orge.

"A partir du moment où l'on crée une continué biologique, qu'il y a une micro faune du sol qui persiste, qu'il y a un passage possible pour les animaux, c'est réussi. Nous ne sommes pas sur une route, la nuit, il y a personne. On sait d’ailleurs que les gastéropodes ne se déplacent quasiment jamais en milieu de journée sinon ils déssèchent. Donc oui, c'est ce genre de choses qu'on vise. Ça peut paraître une goutte d'eau mais si ce genre d'opération se répète un certain nombre de fois sur le territoire, à grande échelle, et bien finalement, _ça aura un impact_".

A quand le feu rouge à escargot ?" - Thierry, voisin du parking 

Thierry, le voisin "des quoi ?", des gastéropodes, se demande désormais "Donc, ils vont pouvoir traverser la route, il va falloir mettre un feu rouge pour escargot ?"

Le bassin de Carouge et les oies Bernache à proximité du parking  - Radio France
Le bassin de Carouge et les oies Bernache à proximité du parking © Radio France - Valentin Dunate