Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le patrouilleur de la Douane Kermorvan part en Méditerranée

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est une mission inhabituelle pour le patrouilleur Kermorvan : il prend le relais du Jean-François Deuniau, immobilisé à quai à cause d'un problème technique. Les équipages du bateau brestois vont donc se rendre à 2.000 kilomètres de leur base. La CGT dénonce un problème de moyens.

D'ordinaire, c'est le patrouilleur Jean-François Deuniau basé à Toulon qui intervient en Méditerranée (archives)
D'ordinaire, c'est le patrouilleur Jean-François Deuniau basé à Toulon qui intervient en Méditerranée (archives) © Maxppp - Dominique Leriche

Il est en route pour l'est de la Méditerranée, près de la frontière gréco-turque : le patrouilleur Kermorvan des douanes va exceptionnellement se rendre à plus de 2.000 kilomètres de sa base brestoise. Il doit remplacer le patrouilleur Jean-François Deuniau, victime d'un problème mécanique, pour venir en renfort dans la gestion de la crise migratoire. Aucun autre bâtiment plus proche n'est disponible.

La CGT dénonce le manque de moyens

Le patrouilleur va intervenir alors que des milliers de réfugiés syriens tentent actuellement de passer la frontière gréco-turque, sans compter ceux qui traversent la Méditerranée depuis le Maghreb. Le bateau serait ainsi déployé en soutien du dispositif européen Frontex. Les services de communication des douanes n'ont pas donné de détails sur la nature de la mission.

Le délégué CGT des Douanes Bretagne, Christophe Huet, s'inquiète cependant de cette opération. "Le patrouilleur s'occupait de toute l'action de l'Etat en mer sur la façade Atlantique, on perd ce moyen qui est un des rares opérationnels", critique-t-il. De fait, seules deux navettes basées à Saint-Malo et Lorient vont pouvoir prendre le relais de ce côté : "leur rayon d'action ne leur permettra pas de remplir les mêmes missions ou de rester aussi longtemps"

On va déshabiller Pierre pour habiller Paul.

"Les équipages vont être transplantés sur place du jour au lendemain, sans qu'on sache trop comment cette mission va se dérouler", estime Christophe Huet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess