Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le phare de Paris en cours de démolition au grand regret des bretons de la capitale !

dimanche 12 mars 2017 à 19:24 Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel

C'est un morceau du patrimoine breton de Paris qui disparaît. Le phare situé dans le 15e arrondissement va être détruit. La municipalité veut y installer des logements sociaux. Au grand regret de certains bretons de la capitale.

Le phare breton, situé rue Castagnary dans le 15e arrondissement de Paris, doit bientôt être démoli.
Le phare breton, situé rue Castagnary dans le 15e arrondissement de Paris, doit bientôt être démoli. © Maxppp - Alix Fieux

Paris, France

Les plus fins observateurs pouvaient le voir en arrivant en train à la gare Montparnasse. Le phare des Bretons, rue Castagnary, ne pesait pas bien lourd à côté de la Tour Montparnasse. Mais avec sa dizaine de mètres en hauteur et son mélange de couleurs rouges et blanches, il connaissait une certaine popularité dans le 15e arrondissement de la capitale.

Il y avait la figurine d'un bonhomme qui levait les bras et agitait un drapeau breton. Et puis il y avait l'inscription "Les bretons sont tous frères car ils n'ont Quimper". Il y avait de la dérision qui était agréable" Philippe Chain, membre de l'assocation Paris Breton

Il avait été construit en 1994, à l'occasion des 25 ans de la poissonnerie située juste en-dessous. Le commerçant avait eu l'idée de proposer uniquement des poissons pêchés en Bretagne et les plus frais possibles. Depuis, le commerce a été revendu puis a fermé ses portes.

C'est dommage de le démolir parce que c'est un objet phare de la Bretagne et c'était sympa de voir ça à Paris !" Soisic, une bretonne qui vit à Paris

Le phare avait fait le bonheur des photographes, qui publiaient régulièrement sur les réseaux sociaux.

Une démolition emblématique du recul de la culture bretonne à Paris

Si l'on en croit plusieurs bretons vivant à Paris, l'identité de notre région est de plus en plus discrète dans la capitale. Particulièrement dans le 14e arrondissement de Paris, le quartier traditionnel breton. "Il ne faut pas être passéiste, la démolition du phare n'est pas forcément une mauvaise chose. Mais c'est vrai que notre culture est moins visible", regrette Stéphane Lucas.

Tous les bars bretons qui existaient tout autour de la Gare Montparnasse ont disparu petit à petit. Il y en a qui sont remplacés par des restaurants japonais. Le Ti Jos, la crêperie historique, existe encore. Mais le bar, qui était en sous-sol et qui avait été fréquenté par Glenmor, a fermé ses portes..." Stéphane Lucas, secrétaire de la mission bretonne de Paris

le phare des bretons de Paris - Maxppp
le phare des bretons de Paris © Maxppp - Maxppp