Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - Le seul pilote professionnel français de drone est un Aixois de 21 ans

vendredi 15 juin 2018 à 10:01 Par Florent Le Saux, France Bleu Provence

Dunkan Bossion est le seul pilote professionnel français de drones de vitesse engagé dans la Drone Racing League, une compétition mondiale. La première manche organisée en France se déroule samedi soir au stade Allianz Arena de Nice.

Les drones pilotés par le jeune provençal sont des petits bijoux de technologie
Les drones pilotés par le jeune provençal sont des petits bijoux de technologie - Page Facebook de Dunkan Bossion

Aix-en-Provence, France

Dunkan Bossion a toujours connu le monde de l’aéromodélisme grâce à son père et à son frère : d'abord des modèles d'avions et d'hélicoptères radiocommandés, puis les drones pour lesquels il a eu le coup de foudre. Le jeune prodige est repéré après sa victoire sur les Champs-Elysées au Paris Drone Festival en 2016, année où il est sacré champion du monde. 

Depuis qu'il est passé professionnel à seulement 19 ans, il participe à des compétitions aux quatre coins de la planète.

"C'est une vie de rêve, je voyage beaucoup : États-Unis, Chine et Corée du Sud."  

Dunkan possède une centaine de drones, "pour tester des hélices et des moteurs."  Quand il n'est pas en compétition, Dunkan s'entraîne avec des amis près d'Aix-en-Provence  sur un terrain agréé par la Fédération française d'Aéromodélisme. 

Ce passionné dessine lui-même des drones qu'il met à son nom. Il a aussi créé une société de consulting pour aider les organisateurs de courses.   

Les drones volent à environ 90 km/h juste au-dessus d’un parcours sinueux matérialisé par des ampoules Led. Boîtier en main, les pilotes exécutent des figures de style millimétrées et doivent franchir en premier la ligne d'arrivée après avoir contourné des obstacles. Grâce à des lunettes spéciales reliées à une caméra embarquée, ils voient les évolutions de leur engin à hélice.  

"C'est comme une course de voitures radiocommandées, mais en 3D."  

Après la course de samedi soir à Nice, où il jouera "presque à domicile devant la famille et les amis",  Dunkan Bossion va essayer de récupérer sa couronne mondiale lors de la finale en Arabie saoudite à l'automne prochain.