Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le squelette d'un Poilu déposé dans un carton devant l'Ossuaire de Douaumont

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Champagne-Ardenne

Le parquet de Verdun ouvre une enquête après la découverte mercredi dernier d'un carton déposé devant l'Ossuaire de Douaumont. Il contenait des ossements d'un poilu de la guerre 14-18 avec sa plaque correspondant à l'identité d'un soldat originaire de la Marne, mort en 1916 sur le champ de bataille

Entre 80 000 et 100 00 corps de poilus sont encore enfouis sous les champs de bataille de Verdun
Entre 80 000 et 100 00 corps de poilus sont encore enfouis sous les champs de bataille de Verdun © Maxppp - Maxppp

Douaumont, France

Qui a déposé ce carton devant l'ossuaire de Douaumont et surtout pourquoi s'en être débarrassé en toute discrétion ? 

A ces questions, Olivier Gérard, le directeur de l'Ossuaire ne sait que répondre. C'est lui qui mercredi dernier, lors de son habituelle tournée pour vérifier les lieux est tombé sur ce carton.

"Le squelette paraissait complet, il y avait aussi des objets personnels et une plaque d'identité sur laquelle il était indiqué qu'il s'agissait d'Eugène Mérat, un soldat originaire de la Marne et dont le nom figure bien sur le registre des soldats morts pour la France. Eugène Mérat a été tué en 1916 sur un champ de bataille de Verdun". Pour la suite, Olivier Gérard renvoie vers le parquet de Verdun qui a ouvert une enquête comme le stipule le protocole.

Retrouver sa famille et lui offrir une sépulture digne

L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Verdun. Les ossements ont été analysés par un médecin légiste. Ils correspondent bien à ceux d'un soldat de la première guerre mondiale mais des analyses plus poussées devront dire si le squelette appartient bien à celui d'Eugène Mérat.

Il s'agit donc aujourd'hui de retrouver sa famille s'il en a, et de lui offrir une sépulture digne de ce nom mais les enquêteurs aimeraient également retrouver celui ou celle qui a déposé le carton. Peut-être s'agit-il d'un passionné de la première guerre qui a découvert les ossements et qui ne veut pas être identifié car la fouille des champs de bataille est interdite.

Aujourd'hui, on estime qu'il y a encore entre 80 et 100 000 corps de soldats de la guerre 14-18 enfouis sous les champs de bataille de Verdun.

L'Ossuaire de Douaumont abrite, lui, les restes de 130 000 soldats inconnus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu