Insolite

Le "Tour de Montcuq"... passe par Tendu !

Par Mathilde Choin, France Bleu Berry, France Bleu Bourgogne et France Bleu mercredi 10 août 2016 à 22:22

Frédéric Boulicaut est passé par Tendu ce mercredi après-midi.
Frédéric Boulicaut est passé par Tendu ce mercredi après-midi. © Radio France - Mathilde Choin

Frédéric Boulicaut, un cycliste amateur originaire de Mâcon, s'est lancé le pari fou de parcourir le Tour de France des communes les plus marrantes. Il est parti la semaine dernière de Sedan, direction Montcuq. Un périple de 2 700 kilomètres entre Poil, Anus... et Tendu !

Frédéric Boucicaut, un cycliste amateur originaire de Mâcon (Saône-et-Loire), s'est lancé le pari fou de faire le "Tour de Montcuq"... un parcours de 21 jours de près de 2 700 kilomètres entre Sedan (Ardennes) et Montcuq (Lot) et traversant les communes françaises aux noms les plus insolites. Avec deux étapes dans le Berry : il est parti ce mercredi matin de Châtellerault (Vienne), direction Lignières dans le Cher. Passage obligé donc par Tendu !

Reportage de Mathilde Choin à Tendu dans l'Indre

Frédéric a fait son tout premier Tour de France l'année dernière. Il voulait recommencer cette année mais avec un parcours différent. Et c'est le magazine de cyclisme, "200", qui lui a donné cette idée : parcourir le Tour de France des communes les plus insolites le "Love tour" ou "Tour de Montcuq".

Lorsqu'il arrive dans une commune au nom insolite, Frédéric essaie le plus possible de discuter avec les habitants, de leur expliquer pourquoi il est là : "Le but c'est aussi de découvrir les paysages français que je ne connais pas du tout et de découvrir la gastronomie. Ensuite, je mets tout ça sur mon blog. Tous les jours, je fais un compte-rendu de ma journée et les gens peuvent voir ce que j'ai fait, me poser des questions s'ils le souhaitent."

Je suis passé par Sachy, le Fion d'or, Anus. Maintenant, il faut que j'aille à Chatte, Glandage, Saix et Deux-Verges... pour finir à Montcuq", Frédéric, cycliste amateur

Frédéric est parti depuis huit jours, il a déjà parcouru 1 300 kilomètres, avec pour seul bagage du linge de rechange, des habits chauds, une trousse de toilette et une chambre à air. Il dort dans des campings, fait du couchsurfing (ce système d'hébergement gratuit chez le particulier). Il utilise aussi le site Warm Showers, un autre site d'hébergement chez le particulier, mais cette fois-ci pour les cyclo-randonneurs.

Ce responsable informatique dans une association n'a pas encore fait la moitié de son périple, il lui reste encore 1 400 kilomètres à parcourir (il devrait arriver le 23 août à Montcuq) et des dizaines de communes aux noms fleuris à découvrir.

Partager sur :