Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Le tour du Mont Blanc en chaise à porteurs pour des Bourguignons handicapés

samedi 25 août 2018 à 18:05 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Ils sont handicapés, atteints d'un mal implacable, la maladie de Charcot, et ils font malgré tout le tour du Mont Blanc. Deux Saône-et-Loiriens participent à cet événement organisé par l'association La longue route des malades de la SLA.

La joëlette, chaise à porteurs à roue, idéale pour les franchissements difficiles
La joëlette, chaise à porteurs à roue, idéale pour les franchissements difficiles - Association La longue route des malades de la SLA

Saône-et-Loire, France

Roger Gautheron et José Utiel vivent en Saône-et-Loire dans le Mâconnais et le Chalonnais. Tous deux souffrent de la SLA, sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Charcot, une maladie neurodégénérative à l'issue fatale. Progressivement, elle paralyse les muscles. Pour sensibiliser à ce mal et récolter des fonds, l'association La longue route des malades de la SLA a organisé un tour du Mont Blanc.

Un parcours par étapes de 166 km et 8100 mètres de dénivelés cumulés, qui suit le tracé de l’UTMB® l'Ultra-Trail du Mont Blanc. Partis le 22 août de Chamonix, les relayeurs handicapés et les équipes d'accompagnateurs doivent y être de retour le 31 août  au terme d'un parcours en 9 étapes

La joëlette, un engin idéal dans les passages difficiles

En fauteuil roulant électrique ou en chaise à porteurs, une dizaine de malades sont accompagnés par des bénévoles. Alexandre Houbart fait partie de l'organisation. Son père, président de l’association, est lui-même malade de la SLA. Alexandre précise : « on a 8 malades. En fonction de leur handicap et de leur poids, on les répartit sur certaines étapes bien spécifiques ». Pour les passages difficiles, la chaise à porteurs est idéale. Un engin baptisé joëlette, muni d’une ou deux roues : « celle à une roue permet d’aller sur les chemins de montagne. Il y a deux porteurs, un à l’avant et un à l’arrière. » Sur les passages les plus escarpés, d’autres accompagnateurs tirent une corde reliée à la joëllette. 

Une belle aventure humaine

Une belle aventure humaine, pour Alexandre Houbart, qui note chez les malades «  beaucoup d’émotion, la volonté de montrer que même en tant que personne à mobilité réduite, malade, on peut continuer à vivre, avec la solidarité et le soutien des proches. »

La SLA touche plus fréquemment des personnes très actives. Des sportifs de haut niveau en sont morts comme le tennisman dijonnais Jérôme Golmard, décédé le 31 juillet 2017. Ce périple très physique autour du Mont Blanc, vise aussi à sensibiliser ce public, car une prise en charge précoce permet d’allonger l’espérance de vie dans la plupart des cas.