Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

"Le Vent de la Justice ": un western 100% landais

vendredi 3 novembre 2017 à 11:35 Par Hajera Mohammad, France Bleu Gascogne

Le Dacquois Frédéric Degert, fan de western, vient de réaliser son troisième long-métrage avec l'aide de ses proches et d'acteurs bénévoles. "Le Vent de la Justice" sera diffusé au cinéma le Royal de Mont-de-Marsan, le 6 novembre prochain.

Frédéric Degert et son épouse Stéphanie, alias Jim Cooper et Josie Spencer dans "Le Vent de la Justice".
Frédéric Degert et son épouse Stéphanie, alias Jim Cooper et Josie Spencer dans "Le Vent de la Justice". - Nicolas Degert

Mont-de-Marsan, France

Il attend les retours des spectateurs avec impatience, même s'il n'en est pas à son premier coup d'essai. Frédéric Degert, habitant de Dax, passionné des films de western, s'apprête à dévoiler le troisième volet de sa trilogie. "Le Vent de la Justice" sera diffusé le 6 novembre au cinéma Le Royal de Mont-de-Marsan.

Ce troisième film est la suite logique des deux premiers volets ("L' Ombre des proies" et "La loi des Maudits") réalisés quelques années plus tôt. Ce nouveau long-métrage dure 3h30 et tous les codes du western sont respectés : cow-boy, Indiens, bagarres à coups de poing et coups de feu, duels de revolver. Sans oublier l'histoire d'amour entre le Marshall Jim Cooper et sa belle Josie Spencer.

Un budget de 600 euros

Comme pour les deux premiers films, Frédéric Degert, le réalisateur et acteur a dû faire avec un budget très serré. "On ne doit pas dépasser les 600 euros, sans compter l'essence. On a démarré avec deux caméras achetées d'occasion... les pistolets pas très chers et après, il y a des associations qui nous ont prêté des calèches et des chevaux bénévolement", explique-t-il.

Et à défaut de pouvoir aller tourner au Texas ou au Mexique, l'équipe est restée à la maison et a trouvé des lieux de tournage landais, "comme la chapelle de Gourby, très ancienne, qui rappelle le Mexique et les Barthes de Dax et de Saint-Vincent-de-Paul et leurs étendues vierges avec des troupeaux de vaches et de chevaux en liberté, donc là on est vraiment dans le Far West".

Pour les acteurs, Frédéric Degert a pu compter sur des proches, des amis et de la famille, qui ont accepté de jouer le jeu mais aussi des acteurs amateurs et des westerners (fan de western) qui sont venus des régions voisins. Et pour lui, le résultat était au rendez-vous, lors des projections précédentes en public. "On nous prend tout de suite pour des acteurs donc c'est parfait", assure le réalisateur.

Le western, une passion familiale

Le tournage a duré plus d'un an et demi et se fait sur les jours de congés de Frédéric Degert, maître d'oeuvre dans le bâtiment dans la vraie vie. Mais la passion western n'a pas de prix : "Je l'ai depuis l'enfance avec les films de John Wayne et de Clint Eastwood". Une passion partagée avec son épouse, Stéphanie, alias Josie Spencer. Sa fille aînée était derrière la caméra, en tant que cadreuse et la relève est déjà assurée avec Nicolas, le fils : "C'est super parce que moi aussi je suis fan des western et quand je serai grand, je voudrais continuer la trilogie", affirme le petit garçon de 10 ans.

Crédits photos : Muriel Réa.

"Le Vent de la Justice" sera diffusé le 6 novembre au cinéma le Royal de Mont-de-Marsan. Frédéric Degert ne compte pas s'arrêter là, il a déjà prévu de tourner un quatrième film avec un nouveau casting, mais que les fans soient rassurés : Jim Cooper et Josie Spencer seront de retour.