Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : 75e anniversaire du Débarquement

Un vétéran péruvien de retour en Normandie pour la première fois depuis 75 ans

Cette semaine, la Côte Fleurie de Franceville à Honfleur fête les 75 ans de sa libération. Une libération rendue possible grâce à la Brigade Piron, une brigade Belge, qui avait en son sein cinq péruviens et deux Argentins. À 102 ans, l'un d'eux a fait le voyage pour la première fois depuis 1944.

Jorge Sanjinez, 102 ans, assiste avec attention à toutes les commémorations de la libération de la bataille de Normandie
Jorge Sanjinez, 102 ans, assiste avec attention à toutes les commémorations de la libération de la bataille de Normandie © Radio France - Nolwenn Quioc

Varaville, France

Il a fait un très long voyage pour arriver sur la côte normande. Plusieurs changements, plusieurs avions puis un bus, à 102 ans, ce n'est pas évident. Pourtant, Jorge Sanjinez n'aurait raté l'événement pour rien au monde. 

Quitter le Pérou pour combattre les nazis

Il y a 75 ans, ce jeune péruvien décide, avec un ami, de rallier l'Angleterre pour aller "combattre les nazis". Malgré les difficultés au niveau de la langue, il atterrit dans la Brigade Piron, brigade belgo-luxembourgeoise, qui participera activement à la libération de la Côte Fleurie. Une fois la guerre finie, il rentre au Pérou, et n'entendra plus jamais parler de la Normandie. 

Jusqu'à ce qu'un étudiant de Lima contacte Jean-Louis Marichal, vice-président de la Fédération des amicales de la Brigade Piron, il y a cinq ans. "Il nous a dit : je fais des recherches sur la deuxième guerre, je sais qu'il y avait des soldats péruviens". Pensant qu'ils sont tous morts, la Fédération ne donne pas suite à ce message. Jusqu'à ce qu'elle apprenne que l'un des Péruviens est toujours en vie. "Ça nous a étonné ! De fil en aiguille, on a appris que ce monsieur souhaitait participer au 75e, surtout qu'il n'était jamais revenu en Normandie depuis 1944".

Un voyage historique pour le centenaire péruvien

Grâce à une cagnotte, qui rassemblera 10 000 euros, et à l'aide des municipalités et des élus locaux, Jorge Sanjinez a donc débarqué une nouvelle fois en Normandie. Avec un groupe de vétérans, de proches et de passionnés de la seconde guerre mondiale, ils parcourent la région jusqu'à dimanche, allant de commémorations en musées

Une aventure que Jorge Sanjinez, 102 ans, n'aurait jamais cru possible. Dans son fauteuil roulant, entouré de sa femme et de ses fils, il se remémore ses camarades d'il y a 75 ans. Des souvenirs teintés de tristesse, mais aussi beaucoup de bnheur. "Ça a été une très grande joie d'arriver ici, raconte le centenaire. Surtout de me rappeler que malgré ces douloureuses journées de 1944, nous sommes toujours vivants". 

Je me rappelle toujours certains mots de camarades qui sont maintenant au ciel, que Dieu les bénisse - Jorge Sanjinez, vétéran péruvien de la Brigade Piron

Près de lui, son fils, Angel, qui a été bercé par ses récits de combat. Il n'aurait raté ce voyage pour rien au monde. "C'est très impressionnant. Ce que j'aime le plus c'est que les gens sont vraiment reconnaissants de ce qu'a fait mon père. Je suis très content, très heureux d'être ici. Je suis très fier d'être son fils." La famille Sanjinez espère désormais que Jorge soit autant honoré au Pérou qu'il l'est en France. Et Jorge de conclure, dans les quelques mots de français qu'il lui reste : "Vive la France, Viva Peru, merci beaucoup !"

Choix de la station

France Bleu