Insolite

Lentille verte du Puy : les Ponots disent "thank you" au prince George

Par Angy Louatah, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 12 septembre 2017 à 22:25

Le Puy green lentils, l'emballage promis à un bel avenir.
Le Puy green lentils, l'emballage promis à un bel avenir. © Radio France - A.L.

Depuis qu'elle a été révélée début septembre, l'information selon laquelle le prince George mange des lentilles vertes du Puy à la cantine a bien circulé et a déclenché quelques sourires dans la ville de Haute-Loire.

Après les Beatles et David Beckham, le Royaume-Uni s'est trouvé une nouvelle coqueluche : la lentille verte du Puy-en-Velay. C'est un énorme buzz outre-manche depuis que le Daily mail a révélé que le petit prince George, 4 ans, fils de Kate Middleton et du prince William, mange des lentilles vertes du Puy-en-Velay à la cantine.

Si le petit prince vit très longtemps, ce sera grâce au Puy-en-Velay..." (Clémence, vendeuse)

Dans la préfecture de Haute-Loire, forcément, on est particulièrement heureux de ce coup de projecteur. L'information a circulé chez les principaux intéressés et notamment à la boutique Sabarot, qui commercialise la lentille verte depuis 1919. Justine, la vendeuse est "très contente en tant qu'ambassadrice de la lentille".

Dans les rayons, on trouve ce produit partout avec l'emballage en anglais "Le Puy green lentils". "C'est très bon pour la santé, si le petit prince vit très longtemps, ce sera grâce au Puy-en-Velay..." , explique Clémence, la collègue de Justine. Le coup de pub est bon à prendre, même si "l'Angleterre était déjà un important partenaire commercial" explique Justine.

Un réconfort après les inondations de juin ?

Pour l'instant, on ne peut pas mesurer l'impact de cette révélation sur les ventes, mais la nouvelle a de quoi remettre un peu de baume au cœur à certains cultivateurs de lentilles vertes touchés par les inondations de juin. Cette année, environ un tiers des 3.800 hectares de plants de lentilles vertes n'a pas pu être récolté.

Grégory Sauvant est le responsable de l'organisme de défense et de gestion de la lentille verte du Puy : "des producteurs ont été dans une situation difficile, ce qu'ils ont vécu est terrible. Cela peut aussi les rassurer, qu'ils se disent que la lentille verte, c'est un bon produit que les gens recherchent. Comme ils n'ont pas eu de récolte, ce sera une année difficile pour eux mais j’espère que les années suivantes compenseront."