Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Les 24h moto, c'est aussi la fiesta des motards

dimanche 22 avril 2018 à 8:00 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

Ils l'ont coché depuis longtemps sur leur calendrier. Au moment des 24 heures des milliers de motards de toute la France convergent vers Le Mans pour assister à la course. Pour faire la fête aussi dans l'enceinte du circuit. Sans limite ou presque.

Des milliers de tentes, de motos et de braseros envahissent les campings des 24 heures. L'ambiance la nuit y est survoltée.
Des milliers de tentes, de motos et de braseros envahissent les campings des 24 heures. L'ambiance la nuit y est survoltée. © Radio France - yann lastennet

Le Mans, France

" La course... oui oui cela nous intéresse" rigole Adrien, un jeune motard manceau. " Mais aussi la défonce. Cela fait neuf ans qu'on se donne rendez-vous sur le camping rouge avec nos amis normands, bretons... On est une soixantaine. Et malgré les restrictions, on arrive toujours à planquer de l'alcool. Comment ? On ne va pas te le dire. On a de bonnes cachettes, c'est tout". L'ambiance dans les campings autour du circuit "est indescriptible pendant les 24 heures. Il faut le vivre pour s'en rendre compte". 

Adrien et ses copains viennent aussi aux 24 heures pour faire la fête

Elodie, une jeune motarde venue de la Marne, est plus explicite. "La nuit, on ne dort pas beaucoup parce qu'il y a beaucoup de bruit. Il y a plein de rupture". Une rupture, c'est le bruit que fait que le moteur lorsque qu'on le pousse à haut régime au point mort. Ce n'est très pas bon pour le moteur mais c'est parfait pour épater la galerie. "Ils font aussi des burn pour péter les pneus". Odeur de gomme cramée, alcool et boucan d'enfer. C'est aussi pour cela qu'Elodie et ses potes aiment les 24 heures. 

Elodie et ses copains aiment l'ambiance qu'il y a la nuit sur les campings des 24h. Moteurs hurlants, pneus cramés, musique à fond et alcool, les motards se lâchent.

Elodie (2e en partant de la gauche) est venue d'Epernay avec ses amis pour assister à la course mais aussi pour profiter de la fête et de l'ambiance survoltée des campings - Radio France
Elodie (2e en partant de la gauche) est venue d'Epernay avec ses amis pour assister à la course mais aussi pour profiter de la fête et de l'ambiance survoltée des campings © Radio France - yann lastennet

" Quand on arrive ici, on a toutes les douleurs qui disparaissent. Pas besoin d'aller à Lourdes" 

Les ruptures de moteur, çà agace Didier et Gilbert. Ces deux sexagénaires sont venus pèpères d'Albi pour vivre la course. Eux aussi aiment bien faire la fête mais entre potes autour d'une bonne bouffe. "Hier au menu c'était cuisse de canard avec, avant, un bon apéro" explique Gilbert, le cuistot de la bande, qui est pris ses gamelles. " Ce soir, comme chaque année, on va se faire la traditionnelle paëlla... avec, avant ,un bon apéro". Pour ceux qui n'auraient pas compris que l'apéro pour Gilbert et Didier, c'est sacré ! Mais il faut aussi être bien équipé. Didier a son siège pliant, sa casquette, ses lunettes de soleil et "un couteau suisse. Le complet. Il fait ouvre-boite, ciseaux, couteau bien sur et tire-bouchon". On s'en serait douté. Ces "papy riders" assument. Ils aiment se faire plaisir. " Quand on vient ici au 24 heures du Mans ou sur d'autres courses, on a toutes les douleurs qui disparaissent. Pas besoin d'aller à Lourdes" conclut Gilbert dans un éclat de rire.  

Gilbert, 63 ans, est un habitué des circuits. Il aime faire la fête avec ses amis autour d'une bonne bouffe.

Didier, Bernard et Gilbert : trois amis d'Albi qui aiment la course, la moto mais aussi les bonnes bouffes bien arrosées avec leurs copains motards - Radio France
Didier, Bernard et Gilbert : trois amis d'Albi qui aiment la course, la moto mais aussi les bonnes bouffes bien arrosées avec leurs copains motards © Radio France - yann lastennet