Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Maltraitance animale : des agriculteurs de la Creuse postent des selfies avec leurs vaches pour se défendre

mardi 29 mai 2018 à 19:46 Par Jade Peychieras, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu

Les éleveurs de la Creuse ont décidé de réagir. Après plusieurs critiques venant de la part de célébrités et de l'association L214 qui lutte contre la maltraitance animale, ces derniers jours, les Jeunes Agriculteurs du département lancent le hashtag #jaimemesanimaux sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter et Facebook, le mot-clé #jaimemesanimaux s'accompagne d'un selfie avec une vache, une poule ou un mouton.
Sur Twitter et Facebook, le mot-clé #jaimemesanimaux s'accompagne d'un selfie avec une vache, une poule ou un mouton. -

Creuse, France

Ils sont déjà plusieurs dizaines à avoir posté une photo, un selfie, avec une de leur vache, un de leur mouton ou une de leur poule, accompagnée du mot-clé #jaimemesanimaux. Après les récentes critiques de Sophie Marceau, Rémi Gaillard et Brigitte Bardot ainsi que de l'association L241, qui lutte contre la maltraitance animale, c'est leur façon de véhiculer une image positive de leur métier

"Dans les élevages, il y a peut-être, certes, quelques cas particuliers qu'il ne faut pas prendre pour des généralités, se défend Aurélien Desforges, secrétaire général des Jeunes agriculteurs de la Creuse et éleveur de vaches à Lussat. La généralité, ce sont des élevages en plein air, avec des animaux qui sont nourris à l'herbe ou avec des céréales de l'exploitation. En aucun cas on ne les maltraite."

"Je connais toutes mes vaches"

A quelques kilomètres de là, dans la ferme de Guillaume Courtitarat, à Saint-Dizier-la-Tour, la plupart des vaches Limousines broutent de l'herbe verte dans le champs, quelques-unes sont rentrées dans une grande étable. "Je pense qu'elles ne manquent pas de place", affirme Guillaume. Il possède possède 135 vaches et 130 veaux. "Je les connais toutes", assure-t-il. Il montre une vache couleur fauve du doigt : "Celle-ci, c'est Edelweiss". Et ses vaches, comme Edelweiss, il les aime. "Vous voyez bien qu'elles n'ont pas peur de nous, on n'y va pas avec le bâton. Ça m'énerve car on critique sans savoir, confie Guillaume en baissant la tête. Le métier d'éleveur est un métier de passionnés. Sinon on ne travaillerait pas 80 heures par semaine."

Et Guillaume n'est pas une exception, loin de là, pour Aurélien Desforges, secrétaire général des Jeunes agriculteurs de la Creuse : "L'image qui est renvoyée par ces bobos parisiens n'est pas le reflet de la réalité. Ils n'ont que l'image d'un cas extrême. Quand on se promène en Creuse, pas besoin de faire 30 kilomètres pour voir des bêtes dans les champs." Le Jeune agriculteur invite tout le monde à visiter une exploitation, histoire de prouver que ses bêtes sont bien dans leur basket, tellement bien qu'elles n'hésitent pas à prendre  la pose sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter et Facebook, le mot-clé #jaimemesanimaux s'accompagne d'un selfie avec une vache, une poule ou un mouton. - Aucun(e)
Sur Twitter et Facebook, le mot-clé #jaimemesanimaux s'accompagne d'un selfie avec une vache, une poule ou un mouton. -
Sur Twitter et Facebook, le mot-clé #jaimemesanimaux s'accompagne d'un selfie avec une vache, une poule ou un mouton. - Aucun(e)
Sur Twitter et Facebook, le mot-clé #jaimemesanimaux s'accompagne d'un selfie avec une vache, une poule ou un mouton. -