Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Deux alpagas payés grâce à la réserve parlementaire du sénateur-maire du Mans

lundi 11 avril 2016 à 18:34 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

Le conseil communautaire valide mardi l'achat des deux alpagas pour l'Arche de la nature. La facture s'élève à 10.000 euros hors-taxe. Mais la moitié sera réglée grâce à la réserve parlementaire du sénateur-maire socialiste du Mans, Jean-Claude Boulard, également président du Mans Métropole.

Les alpagas Fanette (à gauche) et Falbala.
Les alpagas Fanette (à gauche) et Falbala. © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

Augmentation de 1% des impôts, harmonisation de la taxe d'habitation des quatorze communes membres du Mans Métropole, subvention à l'école d'ingénieur, répartition de la dotation de solidarité communautaire... Les élus valident des points importants du budget de la communauté urbaine mardi. Mais aussi l'achat des deux alpagas de l'Arche de la nature. Les animaux et leur enclos ont coûté 10.000 euros hors-taxe, mais l'acquisition est pour moitié subventionnée par le sénateur-maire du Mans, Jean-Claude Boulard, qui préside également le conseil communautaire.

EN IMAGES | Deux alpagas vedettes de l'Arche de la nature

Un "caprice du président" pris en charge par le sénateur

Car les deux cousines du lama sont un "caprice du président" reconnaît le socialiste. "J'en avais tellement envie et puis j'ai appris qu'il y avait un élevage d'alpagas dans la Sarthe". Fanette et Falbala sont des femelles "car elles sont meilleur caractère que les mâles" précise encore l'élu. Jean-Claude Boulard justifie le financement de la moitié du coût des deux alpagas sur sa réserve parlementaire car "on retrouve tout le département à l'Arche de la nature".