Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Les commerçants de Bernay s'affichent sur les panneaux électoraux pour vanter la proximité

Après les élections européennes, les commerçants de Bernay ont investi, avec l'accord de la mairie, les panneaux électoraux pour faire la promotion de leurs boutiques, magasins ou ateliers. 44 d'entre eux s'affichent avec des slogans décalés ou humoristiques pour vanter la proximité et le service.

À Bernay, les panneaux électoraux sont utilisés à proximité de trois bureaux de vote, ici rue de Morsan
À Bernay, les panneaux électoraux sont utilisés à proximité de trois bureaux de vote, ici rue de Morsan © Radio France - Laurent Philippot

Bernay, France

"50 cm de plaisir" pour le boulanger, "la maison du bonheur" pour l'agent immobilier, "tomber la chemise" pour une boutique de vêtements, "malade on est complètement malade" pour la pharmacienne, "big bijou", pour la bijoutière ce sont quelques uns des slogans choisis par le commerçants de Bernay pour faire parler d'eux. Il y a environ 200 commerçants dans la ville et 44 d'entre eux ont suivi dans l'aventure Mathilde Six, la pharmacienne à l'origine du projet. Le maire, Jean-Hugues Bonamy, les a autorisés à utiliser les panneaux électoraux pendant un mois, un très bonne chose pour ce restaurateur "ces panneaux pour les élections, tout le monde passait devant sans les regarder" explique Laurent Robert.  

"Allumez le feu" normal, Laurent Robert est fan de Johnny Hallyday dont il a un portrait dans sa salle de restaurant - Radio France
"Allumez le feu" normal, Laurent Robert est fan de Johnny Hallyday dont il a un portrait dans sa salle de restaurant © Radio France - Laurent Philippot
Laurent et Bernadette, elle est très chouette, au comptoir avant le service - Radio France
Laurent et Bernadette, elle est très chouette, au comptoir avant le service © Radio France - Laurent Philippot

"La seule affiche qui m'a interpellée, c'est celle avec le chien" -Anne-Sophie, primeur

Pour la jeune femme, qui officie depuis cinq ans dans son magasin de fruits et légumes, "c'est sympa de voir des têtes connues sur les affiches". En plus, la campagne fait parler dans la ville et certains client découvrent des enseignes qu'ils ne connaissaient pas. 

"J'entends le chou, l'épinard et la courgette" pour Anne-Sophie Lefebvre, primeur - Radio France
"J'entends le chou, l'épinard et la courgette" pour Anne-Sophie Lefebvre, primeur © Radio France - Laurent Philippot
Cinq fruits et légumes par jour, ça ne devrait pas être trop compliqué chez Anne-Sophie, en compagnie de sa mère - Radio France
Cinq fruits et légumes par jour, ça ne devrait pas être trop compliqué chez Anne-Sophie, en compagnie de sa mère © Radio France - Laurent Philippot

Cette campagne, c'est donc l'occasion faire un zoom sur le commerce d'une ville moyenne, qui marche bien, "on a un taux de vacances de 7%" détaille Mathilde Six "alors qu'il est de 8 à 10% en France", avec la volonté de mettre en avant la diversité des commerces 

L'origine et le but de cette campagne expliqués par Mathilde Six

Réglementation de la publicité sur l'alcool, l'affiche de Christine Cacheleux est sobre - Radio France
Réglementation de la publicité sur l'alcool, l'affiche de Christine Cacheleux est sobre © Radio France - Laurent Philippot
Il ne faut pas avoir peur de pousser la porte pour demander conseil, on est là pour ça dit Christine - Radio France
Il ne faut pas avoir peur de pousser la porte pour demander conseil, on est là pour ça dit Christine © Radio France - Laurent Philippot

Proximité, service et qualité

"Faut faire revivre le centre-ville, parce que plus ça va, plus ça s'en va" assène Maryvette, qui achète son thé chez le torréfacteur Sébastien Lerat. La cliente, qui n'habite pas Bernay, soutient cette campagne originale. En plus, sa fille a un salon de coiffure dans la commune. 

Vous le voyez l'air de Gainsbourg pour le torréfacteur Sébastien Lerat ?  - Radio France
Vous le voyez l'air de Gainsbourg pour le torréfacteur Sébastien Lerat ? © Radio France - Laurent Philippot
C'est la bonne entente entre Sébastien et Silvère, c'est parfois chaud, comme un café - Radio France
C'est la bonne entente entre Sébastien et Silvère, c'est parfois chaud, comme un café © Radio France - Laurent Philippot

À Bernay, on trouve bien sûr tous les commerces qu'on trouve dans une ville de 10.000 habitants, mais bien plus aussi. Lucie Pestel est luthier et si elle participe à la campagne, c'est "pour rappeler qu'il n'y a pas besoin de faire des kilomètres pour trouver ce dont on a besoin"

Un nouveau slogan en chanson pour la luthière, Lucie Pestel  - Radio France
Un nouveau slogan en chanson pour la luthière, Lucie Pestel © Radio France - Laurent Philippot
Non, ce n'est pas un violon, c'est un alto - Radio France
Non, ce n'est pas un violon, c'est un alto © Radio France - Laurent Philippot

En une matinée à Bernay, ce sont des rencontres avec des commerçants passionnés, accueillants et chaleureux. Mérita ne veut pas passer à la radio, à cause de son accent albanais, mais comme le dit Sibylle, une cliente, "c'est un soleil"

Merita et sa vendeuse, zaï zaï zaï zaï - Radio France
Merita et sa vendeuse, zaï zaï zaï zaï © Radio France - Laurent Philippot
Désolée, monsieur le journaliste, je ne l'ai qu'en 38, ça ira quand même ?  - Radio France
Désolée, monsieur le journaliste, je ne l'ai qu'en 38, ça ira quand même ? © Radio France - Laurent Philippot

Écoutez le reportage de Laurent Philippot avec les commerçants de Bernay

Même pas rasoir David Cognin, le coiffeur barbier - Radio France
Même pas rasoir David Cognin, le coiffeur barbier © Radio France - Laurent Philippot
Pour la photo, David s'est mis un coup de peigne et du gel, ses cheveux il y tient - Radio France
Pour la photo, David s'est mis un coup de peigne et du gel, ses cheveux il y tient © Radio France - Laurent Philippot

Comme à la cérémonie des César, tous remercient Mathilde, sans qui, selon la formule consacrée,  "rien n'aurait été possible". La jeune femme fourmille d'idées. Le plus dur, c'est de la suivre. 

Mathilde Six dans sa pharmacie, initiatrice de ce projet - Radio France
Mathilde Six dans sa pharmacie, initiatrice de ce projet © Radio France - Laurent Philippot
Une petite tisane pour vaincre l'hyperactivité, Mathilde ?  - Radio France
Une petite tisane pour vaincre l'hyperactivité, Mathilde ? © Radio France - Laurent Philippot

Les commerçants de Bernay ont encore plein d'idées dans leur sac pour animer toute la ville. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu